Guide technique achat Cryptomonnaie et NFT

14 décembre 2021
Ecran total a conçu un guide technique pour acquérir des actifs numériques sur la blockchain

S’il y a une chose de sûre dans le monde de la cryptomonnaie et des NFT, c’est que si vous avez raté la première explosion du Bitcoin, vous n’êtes pas responsable. En effet, accéder à la Blockchain nécessite quelques connaissances de base. C’est pourquoi après avoir créé un glossaire réunissant les termes les plus courants, Ecran total vous propose une méthode pour posséder vos premiers actifs.

⚠️ Nous tenons à vous informer que les investissements en cryptomonnaie ou dans les NFT comportent des risques énormes, car ils interviennent dans un univers virtuel non régulé. Il faut avoir une conviction très forte dans le projet que finance un actif pour y investir, et avoir conscience qu’il est possible de tout perdre très rapidement ou de financer des projets douteux… Cet article n’est pas un conseil en investissement.

1. Choisir une plateforme d’échange

Que vous souhaitiez acheter de la cryptomonnaie ou des tokens non fongibles, la première chose à faire est de vous renseigner auprès de plateformes d’échanges. Ces dernières sont présentes en ligne et agissent de la même manière que certaines banques en ligne. Elles permettent simplement de transformer votre monnaie fiduciaire (Euro, Dollar…) en cryptomonnaie, via dépot en carte bancaire ou en carte bleue.

Au delà de cela, ces plateforme possèdent leur propre « crypto-bourses » qui vous permet de consulter les cours des crypto-monnaies référencées en temps réel et de pouvoir, à des frais limités, trader vos actifs.

Voici une liste non exhaustive des exchanges les plus reconnus :

  • Binance : Points positifs : dispose de sa propre blockchain (Binance Smart Chain) ; marketplace NFT intégrée ; Points négatifs : ne permet pas de ressortir votre argent par virement bancaire
  • Coinbase : Points positifs : l’interface la plus claire du marché ; héberge un porte-monnaie crypto (cf. section 2) ; Points négatifs : frais élevés par rapport à d’autres crypto bourses
  • Crypto.com : Points positifs : l’application mobile la plus complète ; bénéficie de la première carte Visa dédiée à la crypto-monnaie ; Points négatifs : les frais de dépôt les plus hauts du marché
  • Kraken : Points positifs : les frais de trading font partie des plus bas du marché ; Points négatifs : les frais de dépôt sont quant à eux les plus élevés du marché.

Si chacune de ces plateformes propose différentes fonctionnalités pour séduire les investisseurs, l’objectif in fine est de les utiliser dans le but simple d’un premier achat de crypto-monnaie. Ensuite, c’est hors de leur cadre que se passe l’expérience décentralisée promise par la blockchain. Et pour cela, comme pour déplacer votre argent avec vous dans le monde réel, il vous faudra un porte monnaie.

2. Wallet : création et fonctionnement

L’univers de la cryptomonnaie et du web 3.0 est par essence un univers décentralisé. Et les plateformes citées plus hauts ont tendance à « cloisonner » leurs utilisateurs dans des interfaces centralisées. Par conséquent, pour pouvoir stocker, dépenser et utiliser vos actifs, l’utilisation d’un Wallet s’impose.

Le wallet le plus célèbre et le plus répandu, audité et certifié pour sa sécurité et réputé pour sa fluidité d’utilisation est Metamask. Comme qu’au premier abord il semble difficile d’accès, nous vous expliquons comment le créer et comment et pourquoi l’utiliser :

Créer un metamask :

Metamask.io est un widget décentralisé qui se greffe à votre navigateur. 3 étapes suffisent pour se l’approprier :

  1. 1. Télécharger le plugin et l’installer à son navigateur.
  2. 2. Créer un compte avec une adresse e-mail et un login.
  3. 3. Sauvegarder précieusement votre clé unique. Il s’agit d’une suite de mots qui vous permettra de récupérer votre metamask intacte en cas de perte de mot de passe ou si vous souhaitez vous connecter sur un second navigateur.

Ensuite, voilà votre Metamask configuré dans votre navigateur. Ce dernier vous octroie un identifiant unique (une clé publique) sur la Blockchain.

Votre identifiant unique peut être copié et collé depuis Metamask pour recevoir de la crypto-monnaie

Cet identifiant unique est en quelques sortes votre RIB sur la blockchain. Il vous suffira de le copier dans un exchange pour recevoir votre cryptomonnaie dans votre Metamask.

L’intérêt de Metamask :

Bien configuré, ce wallet externalisé vous permet de vous placer sur n’importe quelle blockchain. Si, ce plugin est greffé en série sur la blockchain Ethereum, il vous permettra, en ajoutant le contrat de n’importe quelle blockchain (voir ce tutoriel pour se connecter par exemple à la Binance Smart chain), d’aller parler avec n’importe quel site pour utiliser votre cryptomonnaie.
Par exemple, Metamask vous permet d’aller déposer votre cryptomonnaie sur des sites proposant des épargnes décentralisées, de participer aux financements de projets mais surtout de vous procurer des NFTs qui seront donc directement stockés dans votre wallet.
Pour cela, la plupart des sites décentralisés vous proposent de « connecter votre porte-feuille » (« connect wallet ») pour interagir avec son interface.

PANCAKE SWAP
Un exemple sur le site Pancake Swap qui propose toutes sortes de possibilités accessibles avec la connexion de Metamask

Dès lors, Metamask s’ouvrira pour vous proposer de « signer » la connexion. En effet, toute action, tout échange et toute transaction sur la blockchain demande une signature numérique pour enclencher l’échange. C’est là que réside l’intérêt de cette technologie. Chaque mouvement de la part des utilisateurs est « sous contrat ». Ils génèrent en effet une série de smart-contracts édités automatiquement et consultables en ligne pour certifier sécurité et authenticité.

Une fois connecté, ce qui se passe sur l’interface du site est corrélé à ce qui se passe dans votre wallet. Si vous êtes en possession d’une quantité d’un Ethereum dans votre Metamask, vous serez en mesure de dépenser cet Ethereum dans l’interface décentralisée à laquelle vous êtes connecté.

Les frais :

Les frais de transaction font partie intégrante de la plupart des systèmes blockchain depuis leur création. S’ils peuvent paraître élevés par moment, c’est parce qu’il permettent à la fois de garantir l’intégrité du système contre des tentatives d’attaque qui seraient trop coûteuses, et de rémunérer les serveurs qui permettent au système décentralisé de se maintenir.

Mais les frais ne sont pas figés. D’abord, ils s’élèvent en fonction de la saturation du réseau. Plus il y a de transactions, plus ils s’élèvent.

Et puis ils peuvent être modifiés. Lorsque vous signez une transaction avec Metamask sur la blockchain, l’application octroie un certain nombre de « GWEI », qui est la monnaie du « gas » (la monnaie des frais) sur la blockchain. Il vous est possible d’éditer ce nombre de GWEI à la hausse ou à la baisse. Plus le montant est élevé, plus la transaction sera rapide. Et inversement.

METAMASK TRANSACTION
De votre compte à une autre adresse Ethereum, vous pouvez envoyer un montant de cryptomonnaie et choisir le montant des frais.

Il est possible de consulter le prix moyen à payer par transaction en temps réel directement sur le scan de la blockchain de votre choix. Exemple pour Ethereum.

3. Acheter un NFT et le stocker

Au final, une fois votre Wallet configuré et rempli de vos cryptomonnaies préférées, vous êtes en mesure d’aller intéragir avec le « Metaverse » et de collecter les actifs de votre choix. Cela peut aller de l’achat d’un NFT artistique, à un espace cadastré dans le monde numérique, ou jouer à des jeux rémunérateurs.

La plateforme OpenSea est devenue au fil des années la marketplace de référence pour les acheteurs et vendeurs d’objets numériques. On y trouve des cartes de football sérigraphiées en NFT, des vaisseaux spatiaux permettant de miner des comètes pleines de cryptomonnaie et surtout des « oeuvres d’art numériques », dont l’utilité reste purement spéculative et qui peuvent aller de la création anonyme aux oeuvres d’artistes réputés.

Tout est finalement simple une fois que l’on a compris le fonctionnement de son Wallet : il suffit de le connecter et de s’inscrire sur OpenSea pour pouvoir acquérir les NFT de son choix.

Allez sur la page de l’article que vous souhaitez acquérir et payez grâce à votre Metamask. Après paiement des frais et signature, le contrat attend la signature du vendeur. Une fois la transaction validée par le vendeur, les fonds lui parviennent et l’actif apparait dans votre galerie.

Libre à vous alors de le remettre en vente sur la plateforme de votre choix, ou de l’utiliser dans le monde numérique. Ainsi une carte de football vous permettra de participer à des tournois sur Sorare.com, un vaisseau de miner sur cometh.io, ou de mettre en valeur vos actifs artistiques dans un metaverse en pleine expansion.

Par exemple Twitter est en train d’embrasser ce mouvement pour permettre à ses utilisateurs, via leur wallet, d’utiliser leur NFT sérigraphié sur leur profil.

4. Récapitulatif

5. Pour en savoir plus

Vous souhaitez vous former davantage au monde de la cryptomonnaie et au web 3.0 ? Inscrivez-vous à nos formations prochaines :