« Les Pires » et « Le Sixième Enfant » triomphent à Angoulême

28 août 2022
Déjà lauréat du Prix Un Certain Regard à Cannes, "Les Pires" repart avec le Valois de Diamant. De son côté, "Le Sixième Enfant" remporte les prix de la musique, du scénario, de la meilleure actrice et du public.

La quinzième édition du Festival du Film Francophone d’Angoulême s’est achevée le dimanche 28 août au soir. Une édition couronnée d’un large succès public et populaire comme en attestent les 52 000 entrées recensées durant toute la manifestation. Soit une augmentation de fréquentation de 40% par rapport à l’année dernière. Sans compter les ventes de 3 100 pass, également en progression de 35%.

Après cinq jours de projections intenses, le jury de la compétition officielle, présidé par André Dussollier, a notamment récompensé deux premiers longs métrages. Tout d’abord, Les Pires, de Lise Akoka et Romane Gueret, qui remporte le prestigieux Valois de Diamant. Mais aussi Le Sixième Enfant, de Léopold Legrand, qui remporte les prix du scénario, de la musique, de la meilleure actrice (remis conjointement à Sarah Giraudeau et Judith Chemla) mais aussi le prix du public. Un autre film se détache. En l’occurence Le Bleu du Caftan, de Maryam Touzani, lauréat du prix de la mise en scène et du meilleur acteur. Le jury des étudiants francophones, présidé par Gwendoline Hamon, a pour sa part récompensé Noémie dit oui, de Geneviève Albert.


Le palmarès complet :

  • Valois de Diamant : Les Pires, de Lise Akoka et Romane Gueret
  • Valois de la mise en scène : Maryam Touzani pour Le Bleu du Caftan
  • Valois de l’actrice : Sarah Giraudeau et Judith Chemla dans Le Sixième Enfant, de Léopold Legrand, + Mention spéciale à Kelly Depeault dans Noémie dit oui, de Geneviève Albert
  • Valois de l’acteur : Saleh Bakri dans Le Bleu du Caftan, de Maryam Touzani
  • Valois du scénario : Léopold Legrand et Catherine Paillé pour Le Sixième Enfant, d’après le roman Pleurer des rivières, d’Alain Jaspard
  • Valois de la musique : Louis Sclavis pour Le Sixième Enfant, de Léopold Legrand
  • Valois du public : Le Sixième Enfant, de Léopold Legrand
  • Valois des étudiants francophones : Noémie dit oui, de Geneviève Albert
  • Valois René Laloux du meilleur court métrage d’animation : Les Larmes de la Seine de Yanis Belaid, Eliott Benard, Nicolas Mayeur, Etienne Moulin, Hadrien Pinot, Lisa Vicente, Philippine Singer et Alice Letailleur
  • Valois Rothschild Martin Maurel : Caroline Bonmarchand pour Petite Nature