Angoulême : des liens resserrés entre les cinémas français et italien

28 août 2022
Le réalisateur et délégué général du Festival de Florence, Francesco Ranieri Martinotti, présentait son documentaire "Passione Cinéma" à Angoulême.

Passione Cinema, le nouveau documentaire de Francesco Ranieri Martinotti, était présenté en séance « événement » au Festival d’Angoulême et sera dévoilé pour la première fois en Italie lors de la Mostra de Venise. L’idée de ce documentaire est née au cours de France Odéon, le festival du cinéma français organisé à Florence et dont Francesco Ranieri Martinotti est à la fois le fondateur et le directeur artistique. De son côté, impliqué depuis des années dans les relations économiques et culturelles entre la France et l’Italie, Enrico Castaldi, président de France Odéon, éffectue ici ses premiers pas de producteur.

Également produit par Iterfilmin, en coproduction avec Legato Films, Passione Cinema retrace l’histoire de la passion qui lie les cinémas français et italien, à travers le regard de 23 protagonistes d’hier et d’aujourd’hui (acteurs, producteurs, réalisateurs, décorateurs, critiques) et de 57 extraits de chefs-d’œuvre français et italien inoubliables, des années 1960 à nos jours. Ainsi, Fanny Ardant évoque ses premiers tournages à Rome et ses rencontres avec Gassman et Mastroianni ; Valeria Golino sa découverte de la beauté sensuelle d’Alain Delon ; Louis Garrel sa relation étroite avec Bertolucci ; Monica Bellucci son arrivée à Paris à une époque où le cinéma français expérimente de nouvelles tendances ; Mathieu Amalric sa relation obsessionnelle avec le protagoniste de Huit et demi ; et Valeria Bruni Tedeschi son parcours entre les cultures française et italienne. De nombreux entretiens ont d’ailleurs été enregistrés au cours de l’édition 2021 du Festival d’Angoulême. Le récit a été complété par de nombreuses archives tirées des fonds de l’Institut National de l’Audiovisuel, de l’Institut Luce, de Cinecittà et des chaînes de télévision.

Passione Cinema a été conçu pour évoquer le lien passionnel et durable entre les cinémas français et italien dans le contexte de la relation millénaire qui unit l’art et la culture des deux pays. Reconnu par les pouvoirs publics, ce lien constitue d’ailleurs l’un des fondements du récent traité de coopération bilatérale renforcée entre la France et l’Italie, signé au Quirinal le 26 novembre 2021. « Ces dernières années, grâce à une véritable renaissance du cinéma en Italie et au succès international d’une nouvelle génération de réalisateurs, de scénaristes et d’acteurs, on assiste à un réveil créatif et à une forte reprise des coproductions entre les deux pays. Je souhaite que ce film amène à renforcer les collaborations entre les industries cinématographiques françaises et italiennes. Le fonds de soutien franco-italien n’est que d’un million d’euros. Il mériterait d’être renforcé » affirme le réalisateur et délégué général du Festival de Florence, dont la prochaine édition se déroulera à la Toussaint, du 28 octobre au 1er novembre.