La Sacem salue le prolongement de Culturebox

Il y a 2 semaines
La société de gestion milite pour la pérennisation de la chaîne éphémère, mais aussi de France 4, au-delà du mois d'août.

La Sacem (Société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique) a publié jeudi 22 avril un communiqué saluant le prolongement de la chaîne culturelle éphémère Culturebox sur la TNT jusqu’au mois d’août. Lancée le 1er février sur le canal 19 de la TNT anciennement occupé par France Ô, la chaîne migrera à partir du 1er mai sur le canal 14, précédemment dévolu à France 4.

Dans un contexte où les artistes sont privés de scène depuis plus d’un an, et où les auteurs, les compositeurs, les éditeurs et l’ensemble des professionnels du spectacle vivant sont “durablement et gravement affectés par les effets de la crise qui dure”, la société de gestion appuie le positionnement éditorial de la chaîne culturelle, dans laquelle “la musique tient une place toute particulière”. Par son offre “diverse et sans publicité, l’audiovisuel public, et tout particulièrement la télévision, joue un rôle culturel, social et éducatif unique, assurant à la fois une équité territoriale et des contenus complémentaires à ceux diffusés sur les plateformes numériques. Culturebox, comme France 4, assurent cette mission fondamentale depuis le début de la crise sanitaire. Leur pérennisation au-delà du mois d’août aurait tout son sens en cette période de sortie de crise et marquerait un engagement fort de l’Etat au nom du service public et de ses missions. Les chaînes de télévision, comme les radios, offrent des fenêtres d’exposition artistique essentielles, des espaces de découverte pour le public et grâce à leur puissance prescriptrice, représentent de précieux garants du renouvellement des répertoires et de notre diversité culturelle”.

“Le succès de Culturebox démontre l’engouement du public pour le spectacle vivant et l’impatience des Français à retrouver le chemin des salles de spectacles et des festivals, a commenté Jean-Noël Tronc, directeur général-gérant de la Sacem. Cette prolongation est une belle manière d’accompagner la reprise du secteur culturel et musical, de faire vivre la culture et de la rendre accessible à tous”.