Jean Castex s’adresse aux acteurs de la culture

Il y a 4 mois
Le Premier Ministre a tenu à expliquer les raisons qui l'ont poussé à ne pas rouvrir les lieux culturels le 15 décembre dernier.

Le chef du gouvernement a tout d’abord témoigné de sa conviction profonde quant à l’importance de la culture comme source de la pensée, de l’imaginaire et de la création. Il a également assuré de sa volonté constante quant à soutenir l’ensemble des structures de la filière ainsi que tous les corps de métier.

Jean Castex affirme qu’au cours des neuf derniers mois, l’État a accordé 7,1 milliard d’euros au secteur culturel, “ce qui constitue un engagement unique au monde“.

Si ces aides se sont avérées bénéfiques et essentielles, le Premier Ministre se dit conscient que ce soutien économique ne fait pas tout et que la priorité des acteurs de la culture est de renouer pleinement avec leur activité et de retrouver le contact du public.

Face à la recrudescence de l’épidémie en octobre dernier et du nouveau confinement qui a suivi, le gouvernement a prit la décision de procéder à la réouverture progressive des lieux publics dont les commerces et, pour la culture, les galeries, les librairies et les disquaires.

S’il a bien été envisagé de rouvrir les salles de cinéma et de spectacles à compter de la mi décembre en cas d’amélioration de la situation sanitaire, les études scientifiques ont démontré au gouvernement que malgré le port du masque, plus la présence dans un lieu clos est d’une durée importante, plus les risques de contamination sont élevés.

Jean Castex justifie ainsi la prolongation de la fermeture des établissement culturels afin de limiter la circulation, le brassage et la concentration des personnes : “Nous avons nous-même cru jusqu’au dernier jour à la possibilité de cette réouverture. Mais dès lors que les indicateurs s’étaient à nouveau dégradés, la décision d’ouvrir n’aurait pas été responsable, en ce qu’elle aurait été en totale contradiction avec la stratégie décidée et annoncée, et nous aurait exposé à un risque évident de rebond épidémique“.

Le Premier Ministre ajoute que, bien que tous les exploitants de salles de cinéma et directeurs de théâtre demandent davantage de visibilité sur les prochaines échéances ainsi qu’une date de reprise ferme et définitive, il sera malheureusement difficile de leur donner satisfaction sur ce point dans les prochaines semaines.

Dans ce contexte, Jean Castex indique que la Ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a proposé aux acteurs culturels de travailler à la construction d’un modèle résilient jusqu’à l’amélioration des conditions sanitaires et que les lieux de culture puissent rouvrir dans les conditions habituelles.

D’ici là, le gouvernement élaborera des scénarios permettant de définir les modalités d’ouverture graduée de l’ensemble des structures en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Face à ces incertitudes, le chef du gouvernement apporte la garantie d’un soutien économique sans faille de l’État qui “a été, est, et sera au rendez-vous. L’accompagnement des secteurs culturels se poursuivra en 2021, notamment par le biais des mesures de sauvegarde tant que la crise sera présente et par le déploiement du plan de relance, qui doit nous permettre de reconstruire et de préparer l’avenir“.