Bourses de la Fondation Jean-Luc Lagardère : quatre jeunes talents à suivre ! 

Il y a 5 jours
Ils sont producteur.ice, réalisateur.ice, scénariste, auteur.ice… et ont remporté une bourse de la Fondation Jean-Luc Lagardère…Découvrez quatre jeunes talents prometteurs.
Bourse Fondation JL Lagardère

Clara Levy, scénariste et productrice.

Récemment diplômée de la Fémis Séries, Clara a pourtant débuté sa carrière aux antipodes du monde du scénario (elle passe par le marketing, puis le développement et la production avant de s’autoriser à écrire). « Assumer d’écrire », et enfin choisir son sujet parmi « toutes les bonnes raisons que nous avons de prendre la parole » a été un cheminement. Elle a remporté la bourse Scénariste TV de la Fondation en 2023 pour écrire Les Innocents, une série dramatique sur le système judiciaire dans laquelle elle adopte le point de vue de jeunes magistrats jetés dans l’arène judiciaire et vite désenchantés par leurs conditions de travail. 

Marine Alaric, productrice.

Entrée à l’université de cinéma dès l’âge de 16 ans, Marine fait son premier stage l’année suivante chez Les Films Velvet où elle travaille pendant plusieurs années (comme assistante de production, chargée de production puis directrice de post production).. Durant 12 années, elle découvre les coulisses du métier de producteur. Elle y produit notamment Les Pires, récompensé du prix « Un Certain Regard » au Festival de Cannes 2022. Elle a reçu la bourse Producteur cinéma en 2023 pour créer Orta Films, sa société de production et produire le 1er long métrage de Charlotte Gabris, une comédie romantique autour du thème de la congélation d’ovocytes. Avant que d’autres films ne suivent !

Simon Panay, réalisateur et scénariste.

Autodidacte, c'est en Afrique de l'Ouest que Simon se forme sur le terrain, trouvant peu à peu au gré des films son langage cinématographique. Il a remporté la bourse Auteur de documentaire en 2018 pour réaliser Si tu es un homme, un long-métrage documentaire sur le travail des enfants dans une mine d’or au Burkina-Faso. Le film, produit Loull Production & Moteur S’il Vous Plaît, est sorti en salles en 2023 et a été présenté dans de grands festivals. Il développe désormais plusieurs projets de fiction en Afrique. 

Mathilde Bédouet, illustratrice et réalisatrice.

Diplômée des Arts décoratifs de Paris en cinéma d'animation, elle est lauréate de la bourse Auteur de film d’animation de la Fondation en 2019 pour réaliser Eté 96. Le court métrage en 2D rotoscopie et crayons de couleur a été intégralement tourné dans le Finistère en prises de vues réelles avant d’être dessiné et animé. Le caméscope familial capture ces étés passés par des amis et leurs enfants en Bretagne, et leur annuel pique-nique du 15 août sur l’île Callot, avec simplicité, poésie et bruits d’été. Avec ce film, Mathilde a remporté le César du meilleur court-métrage d’animation en 2024. 

L’appel à candidatures pour la promotion 2024 des bourses de la Fondation est ouvert jusqu’au 16 juin 2024 !

Neuf bourses seront attribuées cette année à de jeunes créateurs et professionnels dans les domaines de l’écrit, de l’audiovisuel et de la musique : 

La bourse Auteur de documentaire (15 000 €) attribuée à un.e jeune auteur.ice désireux.se de réaliser un documentaire ; la  bourse Auteur de film d’animation (20 000 €) pour réaliser un court-métrage ou un unitaire ou le pilote d’un long-métrage ou d’une série ; la bourse Écrivain (20 000 €) qui permet à un jeune auteur de se consacrer pleinement à l’écriture d’un roman; la bourse Journaliste de presse écrite (10 000€)  pour permettre à un journaliste indépendant de réaliser un grand reportage ; la bourse Libraire (30 000€) pour créer une librairie ou développer une librairie (ouverte ou reprise il y a moins de trois ans) ; la bourse Musicien (Jazz et musique classique) : (15 000 €) attribuée à un musicien ou groupe de musiciens pour l’enregistrement d’un album ; la bourse Photographe (10 000 €) pour réaliser un grand projet photographique ; la bourse Producteur cinéma (35 000 €), pour produire un film de fiction long-métrage et dans ce but, créer une société de production et enfin la bourse Scénariste TV (15 000 €) pour permettre à un.e jeune scénariste (ou à une équipe d’auteur.ice.s) de développer un projet de série de fiction (tous genres, tous formats) pour la télévision ou les plateformes.

En savoir plus sur les bourses de la fondation