Netflix limite la casse au deuxième trimestre

20 juillet 2022
La plateforme perd 970.000 abonnés dans le monde, alors qu'elle prévoyait une baisse de 2 millions.
Stranger Things

Netflix affiche un second trimestre 2022 moins pire que prévu. La plateforme de SVOD, qui a dévoilé ses résultats ce mardi 19 juillet au soir, a perdu 970.000 abonnés sur la période d’avril à juin, alors qu’elle prévoyait une baisse de 2 millions lors de son précédant rapport trimestriel. La plateforme compte 220,67 millions d’abonnés au 30 juin. Pour le troisième trimestre, qui court de juillet à septembre, Netflix prévoit de gagner un million d’abonnés. Cette annonce a été bien accueillie par Wall Street, le cours de l’action Netflix bondissant jusqu’à 12% dans les échanges d’après-Bourse.

Dans le détail, le chiffre d’affaires pour le deuxième trimestre est en hausse de 8,6%, pour atteindre 7,97 milliards de dollars. Netflix perd des abonnés dans ses deux plus gros marchés : 1,3 million d’abonnés en moins aux Etats-Unis et au Canada, 770.000 abonnés en moins dans la zone Europe, Moyen-Orient et Afrique. Seules les régions Amérique Latine (+10.000 abonnés) et surtout Asie-Pacifique (+1,08 million d’abonnés) sont en croissance.

Dans sa lettre aux actionnaires, Netflix met en avant la robustesse de son catalogue et sa capacité à générer des conversations, à travers des phénomènes mondiaux comme Stranger Things saison 4 ou des succès locaux comme le télé-crochet de rap français Nouvelle Ecole.

Une part de marché record aux Etats-Unis

Comme pour montrer que, même si elle peine à recruter de nouveaux abonnés, ses programmes font toujours plus recette, la plateforme indique avoir atteint une part de marché record en juin. Selon Nielsen, elle représente 7,7% du temps de visionnage des téléspectateurs américains au cours du mois écoulé.

Dans les mois qui viennent, l’objectif de Netflix est d’augmenter son chiffre d’affaires « en faisant évoluer et en améliorant sa monétisation ». Cela passera bien évidemment par l’arrivée d’un abonnement moins cher comprenant de la publicité. La plateforme annonce que cette nouveauté sera lancée début 2023, en commençant « probablement » par un nombre limité de pays où les dépenses publicitaires sont importantes. Netflix a annoncé il y a quelques jours que Microsoft serait en charge de la technologie et de la commercialisation des espaces publicitaires.

L’autre projet pour augmenter les revenus : faire payer le partage de comptes. Netflix a déjà lancé deux tests en Amérique Latine. « Notre objectif est de trouver une option payante facile à utiliser et qui convient à nos membres et à notre activité, et que nous pourrons déployer en 2023 », indique la plateforme. « Nous sommes encouragés par nos premières observations et notre capacité à convertir les consommateurs au partage payant en Amérique latine. »

Enfin, Netflix annonce l’acquisition du studio d’animation Animal Logic, installé à Sydney et Vancouver, connu pour son travail sur La Grande Aventure Lego ou Pierre Lapin.

Image : Stranger Things.