Le festival du film fantastique de Bruxelles est annulé

20 mars 2020
La 38ᵉ édition du Brussels International Fantastic Film Festival est annulée en raison de la crise sanitaire du coronavirus.

 

La 38ᵉ édition du Bifff (Brussels International Fantastic Film Festival), prévue du 7 au 19 avril, est annulée en raison de la crise sanitaire du coronavirus, ont annoncé jeudi 19 mars les organisateurs.

 

Les incertitudes quant à la durée de la crise et l’encombrement attendu d’événements reportés à l’automne les ont amené à privilégier cette annulation pure et simple, rendez-vous étant fixé l’année prochaine, du 6 au 18 avril 2021. Cette continuité peut être garantie « grâce au soutien indéfectible [des] sponsors et des institutions fédérales, régionales, communautaires et communales », est-il précisé sur le site du festival.

 

Dans l’intervalle, il a été décidé de rendre une partie de sa programmation accessible en ligne, moyennant paiement : « Tout d’abord pour remercier nos partenaires et nos collaborateurs qui ont sué comme des dingues pendant un an, mais aussi pour mettre en avant tous ces films que nous souhaitions ardemment partager avec vous. Si vous avez l’occasion de les voir ailleurs, n’hésitez pas. Mais, s’il vous plaît, oubliez le piratage : l’industrie du cinéma va se réveiller avec une gueule de bois carabinée et des plaies béantes suite à cette pandémie. »

 

Report du Brussels Short Film Festival

 

Autre victime du confinement actuel, la 23ᵉ édition du Brussels Short Film Festival qui devait se dérouler du 22 avril au 2 mai est, quant à elle, reportée. « Les nouvelles dates n’ont pas encore été fixées, mais le Festival aura bien lieu en 2020« , précisent les organisateurs de la principale manifestation dévolue au court métrage en Belgique (25 000 spectateurs).

 

Une centaine de courts métrages avaient été retenus pour ses trois compétitions (internationale, nationale et Next Generation) et 200 dans la programmation Off, parmi les 3 773 films proposés en provenance de 109 pays. Pour rappel, depuis 2018, les films lauréats du Grand Prix de la compétition internationale et nationale sont considérés comme étant présélectionnés pour les Oscars.