La Berlinale 2020 dévoile sa compétition

29 janvier 2020
Le programme de la compétition de la prochaine Berlinale, qui se déroulera du 20 février au 1er mars, a été dévoilée le 29 janvier et comprend 18 films de 18 pays avec 16 premières mondiales.

 

 

Le programme de la compétition de la prochaine Berlinale, qui se déroulera du 20 février au 1er mars, a été dévoilée le 29 janvier et comprend 18 films de 18 pays avec 16 premières mondiales. La France sera représentée par Effacer l’historique de Benoît Delépine et Gustave Kervern, ainsi que par Le sel des larmes de Philippe Garrel.“Les films en compétition racontent des histoires intimes et bouleversantes, individuelles et collectives, qui ont un effet durable et tirent leur impact de leur interaction avec le public, a déclaré le directeur artistique du festival, Carlo Chatrian. S’il y a une prédominance de tons sombres, c’est peut-être parce que les films que nous avons sélectionnés ont tendance à regarder le présent sans illusion – non pas pour susciter la peur, mais parce qu’ils veulent nous ouvrir les yeux.” De plus, le programme de la Berlinale Special est désormais bouclé, avec quatre films supplémentaires, pour un total de 20 films issus de 19 pays, dont 15 premières mondiales.

 

Competition

 

Berlin Alexanderplatz de Burhan Qurbani (Allemagne, Pays-Bas), première mondiale

DAU. Natasha d’Ilya Khrzhanovskiy et Jekaterina Oertel (Allemagne, Ukraine, Royaume-Uni, Russie), première mondiale

 

Domangchin yeoja (The Woman Who Ran) de Hong Sangsoo (Corée du Sud), première mondiale

 

Effacer l’historique (Delete History) de Benoît Delépine et Gustave Kervern (France, Blegique), première mondiale

 

El prófugo (The Intruder) de Natalia Meta (Agentine, Mexique), première mondiale

 

Favolacce (Bad Tales) de Damiano et Fabio D’Innocenzo (Italie, Suisse), première mondiale

 

First Cow de Kelly Reichardt (Etats-Unis), première internationale

 

Irradiés (Irradiated) de Rithy Panh (France, Cambodge), documentaire, première mondiale

 

Le Sel des larmes (The Salt of Tears) de Philippe Garrel (France, Suisse), première mondiale

 

Never Rarely Sometimes Always d’Eliza Hittman (Etats-Unis), première internationale

 

Rizi (Days) de Tsai Ming-Liang (Taïwan), première mondiale

 

The Roads Not Taken de Sally Potter (Royaume-Uni), première mondiale

 

Schwesterlein (My Little Sister) de Stéphanie Chuat et Véronique Reymond (Suisse), première mondiale

 

Sheytan vojud nadarad (There Is No Evil) de Mohammad Rasoulof (Allemagne, République tchèque, Iran), première mondiale

 

Siberia d’Abel Ferrara (Italie, Allemagne, Mexique), première mondiale

 

Todos os mortos (All the Dead Ones) de Caetano Gotardo et Marco Dutra (Brésil, France), première mondiale

 

Undine de Christian Petzold (Allemagne, France), première mondiale

 

Volevo nascondermi (Hidden Away) de Giorgio Diritti (Italie), première mondiale

 

 

Berlinale Special

 

Onward de Dan Scanlon (Etats-Unis), animation, première internationale

 

Curveball de Johannes Naber (Allemagne), première mondiale

 

DAU. Degeneratsia (DAU. Degeneration) d’Ilya Khrzhanovskiy et Ilya Permyakov (Allemagne, Ukraibne, Royaume-Uni, Russie), documentaire, première mondiale