Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Le Festival d’Annecy dévoile une grande partie de sa sélection

 

On le sait, bien avant l’allocution lundi 13 avril du Président Emmanuel Macron, Citia, la Cité de l’image en mouvement, qui organise le Festival international du film d’animation et le Marché international du film d’animation (Mifa) d’Annecy, avait décidé, en raison de la pandémie de Covid-19, de ne pas maintenir les deux événements.

 

Ils devaient respectivement avoir lieu du 15 au 20 juin et du 16 au 19 juin. Citia s’était alors engagée à proposer une alternative en ligne.

 

Plus de précisions sont apportées aujourd’hui : « Nous vous le confirmons : Annecy 2020 vous sera proposé en version numérique du 15 au 30 juin prochains. Si une partie de la programmation du Festival est reportée en 2021 (60ᵉ anniversaire et hommage à l’animation du continent africain), la majorité de la sélection du meilleur de l’animation 2020 sera bien disponible sur la plate-forme que nous développons actuellement. D’autres contenus, inédits et exclusifs, sont à l’étude, basés sur nos formats habituels qui font le succès du Festival, du Marché (Mifa) et de nos rencontres !« 

 

« Un challenge technique et humain »

 

L’organisation poursuit : « Développer un Annecy 2020 Online est un challenge technique et humain, qui est apparu comme une évidence : notre événement joue un rôle indispensable pour tout le secteur du film d’animation, et a d’autant plus de raison d’être dans cette situation exceptionnelle. Découvrir, visionner, s’informer, échanger, lancer de nouveaux projets, de nouveaux partenariats, repérer des talents et contenus… C’est ce que nous vous proposerons dans une expérience inédite en ligne de ce qui fait la richesse d’Annecy. » Davantage d’informations seront données prochainement.

 

Plus de 3 000 œuvres reçues de 94 pays

 

Le Festival vient de dévoiler une grande partie de sa sélection. Seuls les longs métrages et contenus en réalité virtuelle retenus ne sont pas encore annoncés. Ils le seront mi-mai. Ainsi, la compétition courts métrages est composée de 37 films pour l’officielle, 12 pour la catégorie Off-Limits, 20 pour la section Perspectives et 10 pour la section Jeune public. La compétition films de fin d’études réunit 44 films. La compétition films de télévision et de commande rassemble 21 films de télévision et 35 films de commande.

 

En tout, toutes catégories confondues, la manifestation a reçu plus de 3 000 œuvres, issues de 94 pays. Les territoires les plus représentés sont la France, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, l’Allemagne, la Chine et la Corée du Sud.

 

Marcel Jean : « La sélection 2020 est plus légère, plus humoristique »

 

Marcel Jean, délégué artistique du Festival, commente cette sélection : « Globalement, la sélection 2020 est plus légère, plus humoristique que celles des dernières années. On retrouve quand même plusieurs films abordant les thèmes d’actualité, en particulier l’écologie, la migration et l’identité de genre. Quelques films – Empty Places, de Geoffroy de Crécy, Physique de la tristesse, de Theodore Ushev et Something to Remember, de Niki Lindroth Von Bahr – semblent même pressentir la situation présente. Nous sommes particulièrement fiers de la qualité et de la variété de la sélection Off-Limits, qui témoigne de la vitalité des démarches expérimentales.

 

Par ailleurs, six des 12 films composant cette section ont été réalisés par des femmes, ce qui est représentatif du niveau de parité qui caractérise désormais la sélection dans les diverses catégories de courts métrages. Nous sommes aussi très contents de la diversité de la provenance des films sélectionnés, alors qu’on retrouve des œuvres provenant d’Islande, de la République démocratique du Congo, de l’Égypte et de l’Indonésie, autant de pays rarement représentés à Annecy.« 

 

Des productions télé « audacieuses et ambitieuses »

 

Marcel Jean ajoute : « Du côté des films de fin d’études, signalons le haut niveau des productions issues de l’école de Lodz, en Pologne, alors que trois films provenant de cette maison d’enseignement ont été retenus. Quant à la sélection de programmes destinés à la télévision, elle indique que ce secteur traverse une grande époque avec quantité de productions audacieuses et ambitieuses, s’adressant à divers publics. » La liste des films figurant dans les différentes sections est à retrouver sur le site de la manifestation.

 

Pour rappel, la sélection est réalisée par Marcel Jean, l’équipe Films & Programmation (Laurent Million, Yves Nougarède et Sébastien Sperer) et par Peggy Zejgman-Lecarme, directrice de la Cinémathèque de Grenoble ; Marie-Pauline Mollaret, rédactrice en chef du magazine en ligne Ecrannoir.fr ; Clémence Bragard, cheffe de projets indépendante spécialisée dans le développement de projets liés au cinéma d’animation et programmatrice du Festival national du film d’animation pour l’Association française du cinéma d’animation (Afca) ; et Isabelle Vanini, programmatrice au Forum des images (Carrefour du cinéma d’animation…), « experte en animation » pour le CNC, la Région Nouvelle-Aquitaine, Ciclic, l’agence régionale du Centre pour le livre, l’image et la culture numérique, et les César.

 

Les membres des jurys

 

Courts métrages

 

• Matt Kaszanek, directeur, Animation Is Film Festival (Etats-Unis)

• Naomi Van Niekerk, réalisatrice, Dryfsand (Afrique du Sud)

• Denis Walgenwitz, réalisateur (France)

 

Films de fin d’études et courts métrages Off-Limits

 

• Signe Baumane, réalisatrice et productrice (Lettonie)

• Jeanette Bonds, cofondatrice et directrice du festival Glas Animation, réalisatrice et productrice, B&B Pictures (Etats-Unis)

• Thomas Renoldner, réalisateur et directeur de sélection, Animation Avantgarde at Vienna Shorts Filmfestival (Autriche)

 

Films de télévision et de commande

 

• Marco De Blois, directeur artistique, Les Sommets du cinéma d’animation (Canada)

• Dahee Jeong, réalisatrice et productrice, Between The Pictures (Corée du Sud)

• Diane Launier, directrice générale, Art Ludique Le Musée (France)

 

Share Button