L’AAFA dévoile une étude sur la représentation des femmes de plus de 50 ans au cinéma

8 novembre 2022
L’AAFA-Tunnel de la Comédienne de 50 ans est une des commissions de l’AAFA - Actrices & Acteurs de France Associés. Sa mission est de combattre les stéréotypes sexistes liés à l’âge des femmes présentes dans les fictions.
L'Etreinte

Depuis 2015, l’association Actrices & Acteurs de France Associés édite son baromètre de comptage des rôles par genre et par tranche d’âge dans les films français. Elle vient de dévoiler une infographie de ses statistiques sur l’ensemble des films français sortis en 2021.

Si, d’après l’Insee, aujourd’hui en France une femme majeure sur deux a plus de 50 ans et une personne majeure sur quatre est une femme de plus de 50 ans, cette réalité ne semble pas représentée dans le cinéma français. En effet, d’après ces données, sur l’ensemble des films français sortis en 2021, seuls 7 % des rôles ont été attribués à des comédiennes de plus de 50 ans. En 2020 c’était 9 % ; en 2019 : 8% ; en 2016 : 6% ; et en 2015 : 8 %.

La situation est différente pour les hommes qui accaparent 60% des rôles distribués et subissent moins  la discrimination liée à l’âge puisque deux fois plus de rôles leur sont offerts dès lors qu’ils ont dépassé l’âge de 50 ans.

L’étude révèle une double discrimination liée à l’âge et au genre car si les hommes de plus de 50 ans sont présents à l’écran à peu près en proportion de leur poids réel dans la population française, les femmes de plus de 50 ans y sont très largement sous-représentées. Elles sont trois fois moins présentes à l’image que dans la vie.

Cette année, l’association a cherché à savoir si le genre de la personne à la réalisation faisait une différence sur la présence des femmes de plus de 50 ans à l’image. Et il semblerait que non puisque les réalisatrices attribuent 8,5 % des rôles à des femmes de plus de 50 ans quand les réalisateurs en attribuent 7%.

Cependant, l’association relève que les réalisatrices ne font pas de discrimination. En effet, elles montrent à l’image autant d’hommes que de femmes de plus de 50 ans. Alors que les réalisateurs montrent à l’image deux fois plus d’hommes de plus de 50 ans que de femmes du même âge.