Etats généraux du cinéma : une partie de la profession mobilisée pour interpeller les pouvoirs publics

Une partie de la profession, soutenue par plusieurs organisations, s'est réunie jeudi 6 octobre pour appeler à l'organisation d'Etats généraux du cinéma. Pour ce pan du secteur tourné vers un cinéma d'art et d'essai éloigné des logiques de marché, le système de financement de la création est menacé par l'arrivée des plateformes et un manque d'implication des pouvoirs publics.

Contenu reservé aux abonnés