Selon l’USPA, « La fiction française se stabilisera autour des 1700h en 2024 »

L'union des producteurs s'inquiète de la capacité de ses membres à répercuter l'inexorable hausse des coûts sur les diffuseurs.

Contenu reservé aux abonnés