L’UNIC dresse un bilan optimiste de l’année 2021

9 août 2022
Dans son rapport annuel, l'UNIC publie des chiffres révélateurs de "la résilience du secteur cinéma" et de "l'appétit public pour l'expérience de la salle".
salle de cinéma

D’après le rapport annuel de l’UNIC, le nombre d’entrées enregistré par les cinémas en Europe a augmenté de 36,4% en 2021, ce qui revient à près de 590 millions de tickets vendus. Ces ventes ont généré 3,7 millions d’euros, soit 40,8% de plus que 2020. Un phénomène de rebond qui laisse espérer un rattrapage à venir du niveau record de 2019, où 1,347 milliards d’entrées avaient été vendues. Les prévisions du rapport pour 2022 le confirment, estimant une croissance de l’ordre de 62% par rapport à 2021. La performance est d’autant plus saluée que les pays de l’UE ont fermé leurs cinémas pendant 120 jours en moyenne en 2021, avec la Lettonie et la Slovaquie comme pays les plus stricts, ayant fermé leurs cinémas plus de 175 jours.

Au-delà de ce rebond, le rapport souligne l’importance des sorties européennes. Si en 2020 la plupart des studios américains s’étaient abstenus de sortir leurs gros titres, 2021 a vu la sortie de films qui sont devenus des succès historiques au box-office, comme Spider-Man : No Way Home ou Mourir peut attendre. Et pour autant, la part de marché du cinéma européen est restée plus forte en 2021 qu’en 2019, à 26,5% contre 25,7%. La France peut même se targuer d’avoir porté huit des films européens arrivés dans les cinq plus grosses sorties de l’année, sur les territoires membres de l’UNIC. Pour l’UNIC, cet appel au soutien des acteurs de la production du cinéma européen passe aussi par la prévalence de la salle. Le rapport établit ainsi un constat irréfutable : les trois plus gros succès au box-office de 2021 ont tous reçu une sortie exclusive en salles, alors que les trois plus gros succès du téléchargement illégal en 2021 sont tous des films qui ont été sortis simultanément en salles et en VOD.