Anne Rambach présidente de la SACD

24 juin 2022
L'autrice et scénariste prend la suite de Jean-Xavier de Lestrade. A l'occasion de son AG, la SACD a également dressé le bilan d'une année 2021 complexe.
Anne Rambach

A l’occasion de son Assemblée générale ce jeudi 23 juin, la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) a élu sa nouvelle présidente, la romancière, essayiste et scénariste Anne Rambach. Elle prend la place de Jean-Xavier de Lestrade, qui occupait le poste depuis 2020. Autrice de romans et essais, Anne Rambach est devenue scénariste pour l’audiovisuel à travers l’adaptation de son livre Intellos précaires diffusée en 2006 sur France 3. Depuis, elle a écrit, avec Marine Rambach, des épisodes de séries aussi nombreuses que variées, de Plus belle la vie à Engrenages en passant par Candice Renoir. Elle est devenue présidente de la Guilde française des Scénaristes en 2015 puis membre du conseil d’administration de la SACD en 2020.

L’autrice de théâtre Catherine Anne a quant à elle été élue première vice-présidente de l’organisme. Les autres vice-présidents sont Pierre Schoeller (cinéma), Marc-Olivier Dupin (musique et danse), Marie-Do Fréval (théâtre), Laurent Dussaux et Marie-Anne Le Pezennec (télévision).

La composition complète du conseil d’administration et de la commission de surveillance de la SACD sont à retrouver sur son site internet.

Des conditions difficiles mais maitrisées

La SACD a également publié, ce jeudi 23 juin, son rapport annuel et présenté les chiffres clés de l’année 2021.

L’organisme affirme que l’exercice 2021 s’est déroulé dans des conditions difficiles mais maîtrisées, avec un redémarrage qui n’a pas eu lieu et une situation qui a continué de se dégrader pour le spectacle vivant et l’audiovisuel.

Malgré tout, la gestion de la société a permis de procéder à un remboursement de retenue statutaire aux auteurs de 0,9 M€ au titre de l’année 2021.

La SACD a obtenu la prolongation sur 2021 de la plupart des soutiens créés par l’État en 2020 pour compenser la perte de revenus des auteurs et autrices prenant en charge le coût de gestion de ces fonds pour attribuer l’intégralité des sommes aux auteurs. Au total, durant l’année, 7,6 millions d’euros d’aides exceptionnelles et/ou sociales ont été accordés à 2.500 auteurs. En spectacle vivant, la majeure partie des soutiens de l’État a été attribuée via les fonds de sécurisation, aussi bien sur les auteurs confirmés que sur les émergents.

Les répartitions de droits aux auteurs (199,7 M€) diminuent de 1 % (202,7 M€ en 2020). Un recul intégralement imputable à la forte baisse d’activité du spectacle vivant (- 18 %). 24,7 M€ ont été répartis en 2021 aux auteurs de spectacle vivant contre 30,1 M€ en 2020. Les répartitions progressent de 1,6 % en audiovisuel à 174,8 M€ (contre 172,2 M€ en 2020).

Les perceptions de droits par la SACD en 2021 ont atteint un montant global de 192,4 M€, en diminution de 8,3 % par rapport à l’année précédente en raison de l’effondrement du spectacle vivant qui accuse une nouvelle chute de 19 %, à 27,4 M€, après une diminution de 51 % en 2020.

En spectacle vivant, les perceptions en France se sont établies à 23,3 M€ en 2021 soit un recul de 18 %, tant à Paris (- 22 % à 7,1 M€) qu’en régions (- 16 % à 16,2 M€).

La SACD a bénéficié en France du règlement par l’État des factures impayées des théâtres privés pour un montant de 3,3 M€. Ce qui a permis de répartir leurs droits aux auteurs et de réduire la dette des diffuseurs privés auprès de la SACD.

À l’étranger, les perceptions issues des pays dans lesquels la SACD n’intervient pas directement diminuent de 22 % après une chute de 43 % en 2020, alors que les perceptions en provenance des pays à intervention directe de la SACD (Belgique, Canada, Monaco) sont en forte baisse (- 32 %).

En audiovisuel, cinéma, web, après une année record en 2020 à 175,4 M€, les perceptions 2021 sont de 164,7 M€, en baisse de 6 % (- 10,7 M€) du fait, essentiellement, de la baisse des droits reçus de l’étranger, notamment l’Italie et la Suisse.

Plusieurs contrats importants ont  été signés en 2021 et début 2022 (Amazon, M6, Disney+, YouTube, OCS), la SACD négociant maintenant seule avec l’ADAGP ses contrats avec les diffuseurs et plateformes pour une meilleure prise en compte de la valeur du répertoire qu’elle représente.

Malgré une année 2021 soumise à de fortes contraintes sanitaires, la SACD a donc continué à offrir tous ses services de gestion de droits à ses membres : ainsi, au cours de l’année 2021, ce sont 2.651 nouveaux auteurs qui ont adhéré à l’organisme. 156.475 œuvres nouvelles ont été déclarées dont 5.902 au titre du spectacle vivant et 150.573 au titre de l’audiovisuel. 28.674 auteurs membres (ou représentants d’auteurs) ont perçu des droits grâce à la diffusion de leurs œuvres en 2021.

Enfin, la SACD a accordé 209 soutiens en 2021 (contre 185 en 2020).

Damien Choppin et Nicolas Colle