Les CIP annoncent le programme de leurs « Avant Premières »

15 juin 2022
La manifestation s'ouvrira avec la projection du nouveau film de Mia Hansen-Løve, Un beau matin, à l'Arlequin.
un beau matin

Du 4 au 12 juillet, les spectateurs pourront découvrir, au tarif unique de 6 euros, pas moins de 31 films dont certains étaient dans les dernières sélections cannoises. Toutes les séances se dérouleront en présence des équipes des films ou de spécialistes du cinéma, dans les 31 salles indépendantes participantes, réparties dans la capitale.

Les Cinémas Indépendants Parisiens qui fêtent cette année leurs 30 ans, clôtureront cette 7ème édition d’Avant-Premières par une fête d’anniversaire, le 13 juillet, dans la future 33ème salle indépendante parisienne : le cinéma Étoile Voltaire.

Lundi 4 juillet :

20H : Un beau matin, de Mia Hansen-Løve (Les Films du Losange), à l’Arlequin (6e)

20H : Pénélope, mon amour, de Claire Doyon (Norte Distribution), à l’Archipel (10e)

20H : Crescendo, de Dror Zahavi (Bodega Films), au Studio Galande (5e)

20H30 : Ennio, de Giuseppe Tornatore (Le Pacte), au Max Linder Panorama (9e)

Mardi 5 juillet :

20H : Plan 75, de Chie Hayakawa (Eurozoom), au Lincoln (8e)

20H : As Bestas, de Rodrigo Sorogoyen (Le Pacte), au Louxor (10e)

20H : Revoir Paris, d’Alice Winocour (Pathé), au Majestic Bastille (11e)

20H : Retour à Séoul, de Davy Chou (Les Films du Losange), au Grand Action (5e)

20H30 : Riposte Féministe, de Marie Parennès et Simon Depardon (Wild Bunch), aux 3 Luxembourg (6e)

21H : Peter Von Kant, de François Ozon au Studio 28 (18e) Sortie le 6 juillet, Diaphana Distribution 

Mercredi 6 juillet :

19H30 : Leila et ses frères, de Saeed Roustaee (Wild Bunch), au Luminor-Hôtel de Ville (4e)

20H : After Yang, de Konogada (Condor), aux 5 Caumartin (9e)

20H30 : La Dérive des continents, de Lionel Baier (Les Films du Losange), à L’Entrepôt (14e)

Jeudi 7 juillet :

20H : Chronique d’une liaison passagère, d’Emmanuel Mouret (Pyramide Distribution), à l’Escurial (13e)

20H : Les Nuits de Mashhad, d’Ali Abbasi (Metropolitan FilmExport), au Cinéma du Panthéon (5e)

Vendredi 8 juillet :

15H15 : Superasticot, de Sarah Scrimgeour et Jac Hamman (Les Films du Préau), au Chaplin Saint-Lambert (15e)

20H : L’Innocent, de Louis Garrel (Ad Vitam), au Christine Cinéma Club (6e)

20H : La Nuit du 12, de Dominik Moll (Haut et Court), au Nouvel Odéon (6e)

20H30 : Plus que jamais, d’Emily Atef (Jour2Fête), à l’Épée de Bois (5e)

Samedi 9 juillet :

16H : Avec amour et acharnement, de Claire Denis (Ad Vitam), au Balzac (8e)

18H : Tempura, de Akiko Ohku (Art House Films), aux 7 Parnassiens (14e)

20H : Dark Star, de John Carpenter (Splendor Films), au Club de l’Étoile (17e)

Dimanche 10 juillet :

18H : La Petite Bande, de Pierre Salvadori (Gaumont Distribution), au Majestic Passy (16e)

Lundi 11 juillet :

15H15 : Grosse Colère & fantaisies, d’un Collectif (Cinéma Public Films), au Chaplin Denfert (14e)

19H30 : Mi iubita mon amour, de Noémie Merlant (Tandem), au Cinéma des Cinéastes (17e)

20H : Magdala, de Damien Manivel (Météore Films), au Saint-André des Arts (6e)

20H : Des filles pour l’armée, de Valerio Zurlini (Les Films du Camélia), à l’Écoles Cinéma Club (5e)

Mardi 12 juillet :

19H : De Humani Corporis Fabrica, de Verena Paravel, Lucien Castaing-Taylor (Les Films du Losange), au Reflet Médicis (5e) Sortie non datée, Les Films du Losange

19H30 : Stop-Zemlia, de Kateryna Gornostai (Wayna Pitch), au Lucernaire (6e)

20H30 : Feu Follet, de João Pedro Rodrigues (JHR Films), au Brady (10e)