Le CNC dévoile les trois lauréats de son appel à projets « films de genre »

13 janvier 2022
Ces trois projets de longs métrages, sélectionnés par le jury présidé par Arielle Dombasle, percevront une aide d'un demi-million d'euros.

Après les films fantastique, de science-fiction et d’épouvante, l’appel à projets films de genre, lancé par le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), avait pour thème, cette année, la comédie romantique. À l’issue des auditions des douze duos de cinéastes-producteurs présélectionnés, le jury présidé par Arielle Dombasle, et vice-présidé par Laurent Zeitoun, a attribué son soutien à trois longs métrages, soit deux premiers films et un deuxième, parmi les 56 scénarios qui lui ont été soumis. Chaque projet sera soutenu à hauteur de 500 000 euros. « L’originalité et la grande qualité des projets soulignées par l’ensemble des membres du jury témoignent du dynamisme et de l’inventivité des jeunes cinéastes particulièrement à l’honneur sur ce palmarès » se félicite Dominique Boutonnat, Président du CNC.

  • Les reines du drame – 1er film écrit et réalisé par Alexis Langlois, coscénaristes : Thomas Colineau et Charlotte Janon, produit par Inès Daïen (Les Films du Poisson)

2055, STEEVYSHADY, un Youtubeur de 65 ans, poste une vidéo sur MIMI4VER, sa chaîne dédiée à Mimi Madamour, une chanteuse pour ados des 00’s, pour fêter les 50 ans de Pas touche !, son plus grand tube. L’homme lifté se filme dans sa chambre d’ado, encore couverte de posters de la star. Il confesse l’avoir traînée dans la boue, parce qu’il n’a jamais accepté son idylle avec la chanteuse punk Billie Kolher. Aujourd’hui, Steevy veut leur rendre hommage en racontant leur histoire…


  • L’Ame Idéale – 1er film écrit et réalisé par Alice Vial, coscénariste : Jean-Toussaint Bernard, produit par Jean-Marie Antonini (Les Films Entre 2 et 4)

Un mort qui ne sait pas qu’il est mort. Une médium en plein néant sentimental qui manipule cette âme en peine, en lui faisant croire Un mort qu’il est vivant… Cette comédie romantique, car ça en est une, part sur de très mauvaises bases.


  • Le Syndrome des amours passées – 2ème film écrit et réalisé par Ann Sirot et Raphaël Balboni, produit par Delphine Schmit et Guillaume Dreyfus (Tripode Productions)

Rémy et Sandra n’arrivent pas à avoir d’enfant car ils sont atteints du “Syndrome des Amours Passées“. Pour guérir, il n’y a qu’une seule solution : ils doivent recoucher une fois avec toutes leurs ex.