Miramax et Tarantino s’affrontent au sujet des NFT de « Pulp Fiction »

La société de production, qui avait cofinancé le film dans les années 1990, remet en cause la décision du cinéaste de vendre aux enchères des extraits inédits. Un casse-tête juridique, alors que le cas n'était évidemment pas prévu lors de la signature du contrat qui liait les deux parties.

Contenu reservé aux abonnés