Diaphana se projette en 2022

Il y a 1 mois
Le distributeur a dévoilé trois films et évoqué une dizaine de titres qui sortiront d’ici au printemps 2022.
Chère Lea

Après une très belle moisson cannoise, le distributeur de la dernière Palme d’or, Titane de Julia Ducournau, a donné une convention au MK2 Bibliothèque (Paris XIIIe), le 19 octobre, pour présenter le line-up de la fin de l’année et de début 2022. Le PDG de Diaphana, Michel Saint-Jean, a rappelé en préambule aux exploitants présents les problèmes qui demeurent pour le secteur après la crise sanitaire, et particulièrement pour la distribution indépendante, avec une fréquentation loin d’être revenue à la normale : “On a besoin de soutien, de confiance, de respect. On partage les mêmes difficultés.” 

Le premier des trois films projetés, Contes du hasard et autres fantaisies, était signé du réalisateur japonais Ryusuke Hamaguchi, qui a lui aussi brillé à Cannes en remportant avec Drive my Car (également distribué par Diaphana) le Prix du scénario, le Prix Fipresci, le Prix du jury œcuménique et le Prix des cinémas art et essai. Sorti le 18 août dernier, alors que l’instauration du passe sanitaire dans les cinémas dégradait drastiquement le niveau de fréquentation, le film a malgré tout trouvé son public pour tutoyer les 200000 entrées en 10 semaines d’exploitation. Le nouveau long métrage de Hamaguchi présenté par Diaphana a cependant été tourné avant Drive My Car, mais le réalisateur a choisi de le sortir après. Présenté à la Berlinale 2021, Contes du hasard et autres fantaisies, film à sketch en trois parties, avait remporté le Grand Prix du jury. Il sortira chez nous le 6 avril 2022.

Le deuxième film dévoilé était la comédie romantique de Jérôme Bonnell, Chère Léa (15 décembre) présenté l’été dernier au Festival francophone d’Angoulême dans la catégorie Les Flamboyants. Egalement produit par Diaphana, le film a été présenté par son réalisateur, aux côtés des comédiens Grégory Montel et Léa Drucker. Sont aussi présents au casting Grégory Gadebois et Anaïs Demoustier. Michel Saint-Jean a tenu à rappeler la longue histoire qui lie sa société et Jérôme Bonnell, puisque c’est Diaphana qui avait sorti en salles le premier long métrage du réalisateur en 2002 : Le Chignon d’Olga.

Peretjatko, Guédiguian, Brizé…

Une boucle a ensuite récapitulé la douzaine de films qui sortiront jusqu’au printemps 2022. On est fait pour s’entendre, troisième film de Pascal Elbé après Tête de turc (2010) et Je compte sur vous (2015), le mettra en scène aux côtés de Sandrine Kiberlain dans une comédie où le héros peine à comprendre son entourage suite à des problèmes d’audition. Il sera en salles le 17 novembre. Le 1e décembre sortira la nouvelle comédie d’Antonin Peretjatko, La Pièce rapportée, avec Anaïs Demoustier, Josiane Balasko, Philippe Katerine et William Lebghil. L’année 2021 se clôturera pour Diaphana avec le drame historique Twist à Bamako, qui voit Robert Guédiguian quitter les calanques marseillaises pour aborder le Mali des années 1960 et son contexte politique houleux alors que le pays vient d’accéder à l’indépendance. 

L’année 2022 démarrera avec le film d’une autre grande signature : Stéphane Brizé. Après La Loi du marché et En guerre, déjà sortis par Diaphana en 2015 et 2018, le réalisateur met à nouveau en scène Vincent Lindon, cette fois-ci cadre supérieur à bout de souffle, dans le drame social Un autre monde (sortie le 16 février 2022). Présenté à la Semaine de la critique 2021, Robuste, le premier long métrage de Constance Meyer, mettra en scène Gérard Depardieu en star de cinéma vieillissante et la jeune comédienne Déborah Lukumuena qui lui servira d’improbable bras droit (2 mars 2022).

Après Vandal en 2013, Hélier Cisterne (qui a réalisé plusieurs épisodes du Bureau des légendes), sortira son deuxième long métrage le 23 mars 2022, intitulé De nos frères blessés. Ce drame historique adapté d’une histoire vraie mettra en scène Vincent Lacoste en ouvrier indépendantiste à Alger en 1956 qui risque la peine de mort pour avoir fomenté un attentat au sein de son usine (23 mars 2022). 

Le line-up de Diaphana n’oublie pas l’animation avec Ma famille afghane, de Michaela Pavlátová, présenté au dernier Festival d’Annecy. Le film raconte le parcours de Herran, jeune femme d’origine tchèque, qui décide de tout quitter pour suivre celui qui deviendra son mari, Nazir. Elle devient alors la témoin et l’actrice des bouleversements que sa nouvelle famille afghane vit au quotidien. Il sortira le 27 avril 2022. 

L’ultime projet de Sólveig Anspach

Parmi les autres de films de 2022 encore non daté, le nouveau François Ozon sera au programme (après Eté 85 et Tout s’est bien passé déjà sortis par Diaphana). Intitulé Peter Von Kant, avec Isabelle Adjani et Denis Ménochet, il s’agit de la libre adaptation d’une pièce de Rainer Werner Fassbinder. Quentin Dupieux reviendra également avec Incroyable mais vrai avec Alain Chabat, Léa Drucket, Anaïs Demoustier et Benoit Magimel. Pour les films encore en tournage ou en postproduction qui sortiront l’an prochain, on compte également L’Astronaute de Nicolas Giraud, avec Matthieu Kassovitz ; Un petit frère de Léonore Serraille ; Close, le deuxième long métrage de Lukas Dhont après le très remarqué Girl ; et Tori et Lokita de Luc Dardenne et Jean-Pierre Dardenne. 

La convention s’est achevée sur la projection du prochain film de Carine Tardieu, Les Jeunes Amants, avec Melvil Poupaud, Fanny Ardant et Cécile de France. La réalisatrice a expliqué aux exploitants que ce film, “tourné entre deux confinements”, était un projet initié à l’origine par Sólveig Anspach, disparue en 2018. “Il raconte une histoire qui était arrivée à sa mère, a précisé Carine Tardieu, et elle voulait absolument la raconter. Peu de temps avant sa mort, elle demandé à sa co-autrice, Agnès de Sacy, que le film se fasse et qu’il soit, si possible, réalisé par une femme. C’est impressionnant de reprendre le projet de quelqu’un d’autre, d’autant que j’avais beaucoup d’admiration pour Sólveig.” Les Jeunes Amants sortira le 2 février 2022.