Le CSA juge « naturel » et « compréhensible » le projet de fusion TF1-M6

Il y a 3 mois
Les auditions devant le Conseil vont débuter cette semaine.
Fusion TF1-M6

Saisi au début de l’été, le CSA va auditionner les responsables de TF1 et M6 ainsi que l’ensemble des acteurs du marché (producteurs, concurrents, opérateurs, sociétés d’auteurs) sur le projet de fusion entre les deux groupes. Alors que le Conseil doit rendre début 2022 son avis sur le dossier, son président, Roch-Olivier Maistre, a précisé, mardi, à l’occasion des 15ᵉ Rencontres de l’Udecam, le rendez-vous des publicitaires français qu’il est « naturel » et « compréhensible » que les acteurs du paysage audiovisuel français se « mettent en ordre de marche » pour « développer leur capacité d’investissement et une sorte de souveraineté culturelle« . Il a ajouté que la crise du Covid‑19 a « joué un rôle d’amplificateur » de tendances de fond dans le secteur de l’audiovisuel. « Le régulateur n’est pas là pour conserver et préserver le statu quo, mais pour anticiper et pour accompagner les transformations à l’œuvre du paysage médiatique« , a-t-il estimé, d’autant que depuis quelques années, « les annonces de consolidation se sont multipliées« , notamment aux Etats-Unis.

Une opération finalisée fin 2022 espèrent les deux groupes

« Nous rendrons un avis (sur le projet de fusion TF1‑M6) quelque part au début de l’année prochaine. Il faudra ensuite que l’on statue sur l’agrément de changement de contrôle capitalistique de la chaîne M6, puis nous aurons à régler le renouvellement des autorisations de TF1 et M6 qui arrivent à échéance au printemps 2023« , a détaillé le président du CSA. « J’ai senti une forme d’enthousiasme, une volonté de bien faire« , a commenté Gilles Pélisson, le PDG du groupe TF1, interrogé juste après sur la même scène. Les groupes TF1 et M6 espèrent finaliser leur projet de fusion à la fin 2022.