La Cote d’Azur attire toujours autant les productions

Il y a 2 mois
Malgré la pandémie, le territoire enregistre 879 jours de tournages en 2020, pour 31,96M€ de retombées économiques locales.

La Commission du film Alpes-Maritimes Côte d’Azur a annoncé, le 16 juillet, le bilan 2020 de la filière “qui a pu rebondir et réagir de manière positive malgré la pandémie”. Le nombre de tournages accueillis et le nombre de jours de tournages comptabilisés sont ainsi similaires à 2019 au prorata des mois travaillés. En tout, 264 tournages français et étrangers se sont déroulés sur la Côte d’Azur, pour 879 jours de tournages (contre 1200 jours en 2019). De plus, le territoire conserve sa 2e place à l’échelon national pour l’accueil des tournages étrangers ;  25% de ceux aidés par le CNC se sont déroulés dans la région Sud. En tout, le territoire enregistre 31,96M€ de retombées économiques locales et 75,52M€ de retombées économiques indirectes (avec un coefficient multiplicateur de 2,3).

Quatre longs métrages et huit séries

Parmi les productions autant choisi les Alpes-Maritimes, on compte en 2020 quatre longs métrages, dont trois français : En attendant Bojangles (photo) de Régis Roinsard (produit par Curiosa Films), Heartbeast d’Aino Suni (produit par la société Cannoise Adastra Films), et L’Envol de Frédéric Cerulli (produit par Les Films à Fleur de Peau). Un film polonais, EMI de Maria Sadowska, complète le bilan longs métrages. Côté audiovisuel, 8 séries ont été tournées (164 jours de tournage), dont 6 françaises, soit 3 de plus qu’en 2019. Il s’agit de Section de recherches – saison 14 (TF1), Grand Hôtel (TF1) ; Crimes parfaits (France 3) ; Disparus à jamais  (Netflix) ; Il était une fois à Monaco (TF1) ; Mytho (Arte) ; L’Alligatore (Italie, Rai 2) ; et The Syndicate – saison 4  (Grande-Bretagne, BBC). A ce bila s’ajoutent 59 courts métrages (213 jours de tournage) et 26 documentaires (115 jours de tournage).

Une année 2021 prometteuse

En 2021, de nombreux tournages sont confirmés, dont deux longs métrages : Menteur d’Olivier Baroux et Mascarade de Nicolas Bedos. Mais aussi, pour la fiction, Mission  saison 3 (OCS), Crime à Biot (France TV), Emily In Paris – saison 2 (Netflix), La Jeune Fille et la Nuit (France TV), La Cabane à Histoire (Canal +). Enfin, l’emission TV Ninja Warrior (TF1) s’installe pour la 6e édition consécutive à Cannes.