Plurielles annonce ses dates

Il y a 2 mois
Le Festival Plurielles, dont les films mettent en valeur les femmes et l'inclusion, fait le pari de se tenir en avril.

Le Festival Plurielles se tiendra du 10 au 18 avril 2021 au Cinéma Majestic de Compiègne, sous réserve des conditions sanitaires. “Nous avons bon espoir que les salles de cinéma rouvrent au plus tard la première semaine d’avril, c’est pourquoi nous ne voulions plus repousser sans cesse les dates du festival 2021 et prévoyons une reprise des plus diversifiée et festive, a expliqué Quentin Delcourt, co-directeur général du festival. Les Français n’en peuvent plus de rester chez eux sans vivre les émotions suscitées par un film sur grand écran et les films vont avoir plus que jamais besoin de visibilité. Avec Laurence Meunier [co-directrice générale, NDLR], nous pensons que tout le monde sera au rendez-vous et les artistes mis en lumière par les œuvres défendues sont notre priorité.”

Plusieurs films déjà annoncés

La sélection officielle et la programmation complète seront révélées publiquement le lundi 1er mars, ainsi que la composition des jurys 2021. Certains films sont cependant déjà annoncés : Slalom de Charlène Favier, A Good Man de Marie-Castille Mention Schaar, Kuessipan de Myriam Verreault, L’Etreinte de Ludovic Bergery, La voix d’Aida de Jasmila Žbanić, La Fine Fleur de Pierre Pinaud, Nadia Butterfly de Pascal Plante, Promising Young Woman de Emerald Fennell, I Am Greta de Nathan Grossman, Seize Printemps de Susan Lindon, et Balloon de Pema Tseden.

Un volet professionnel

Le festival proposera cette année, le 15 avril, une journée professionnelle durant laquelle les éditeurs de films présenteront leurs line-up de fin d’année, des films seront projetés en avant-première et les pouvoirs publics seront invités “et amenés à réfléchir, en concertation avec les exploitants et les professionnels, à la façon de faire des films et de les distribuer en 2021 suite à cette crise, et pour les années à venir”. Autres nouveautés 2021, les documentaires feront leur entrée en compétition officielle, ainsi que les courts-métrages, avec la spécificité pour cette dernière catégorie de ne mettre en avant que des talents français, de préférence émergents.