Ismaël Joffroy Chandoutis reçoit le Bayard du meilleur court métrage

6 octobre 2020
Ismaël Joffroy Chandoutis a remporté au Festival international du film francophone de Namur le Bayard du meilleur court métrage pour son film Maalbeek.

 

Au terme du week-end du court, le Français Ismaël Joffroy Chandoutis a remporté dimanche soir, le 4 octobre, au Festival international du film francophone (Fiff) de Namur, le Bayard du meilleur court métrage pour son film Maalbeek (15’), son premier film professionnel après des études en Belgique (Insas, Sint-Lukas).

 

Lié aux attentats du métro bruxellois le 22 mars 2016, produit par les Films Grand Huit, il avait été sélectionné à la Semaine de la critique 2020. Le jury a décerné ses prix Coup de cœur à Clebs (18’), de la cinéaste suisso-marocaine Halima Ouardiri pour l’international, ainsi qu’à la Disparition de Tom R., de Paul Sirague parmi les films belges. Clebs remporte également le nouveau Prix Marion-Hänsel, créé en mémoire de la cinéaste belge récemment disparue.

 

Le réalisateur franco-marocain Saïd Hamich s’est vu attribuer le Prix de la mise en scène pour le Départ qui remporte aussi celui de la meilleure photographie (Marine Atlan). L’actrice et dramaturge québécoise Christine Beaulieu remporte le Prix de la meilleure interprétation pour sa prestation dans Un jour de fête de Philippe Arsenault. 

 

Le Fiff se clôture vendredi avec la proclamation des prix du jury longs métrages et la projection du film d’Emmanuel Courcol, Un triomphe.

 

Le palmarès des courts métrages

 

Bayard du meilleur court métrage : Maalbeek, d’Ismaël Joffroy Chandoutis (France)

Prix du jury – Coup de cœur international : Clebs, d’Halima Ouardiri (Québec, Maroc)

Prix du jury – Coup de cœur belge : la Disparition de Tom R., de Paul Sirague (Belgique)

Prix de la mise en scène : Saïd Hamich pour le Départ(Maroc, France)

Prix de la meilleure photographie : Marine Atlan pour le Départde Saïd Hamich (Maroc, France)

Prix de la meilleure interprétation : Christine Beaulieu pour Un jour de fête, de Philippe Arsenault (Québec)

Mention spéciale du jury : On est pas près d’être des super héros, de Lia Bertels (Belgique)

Mention spéciale du jury : I Am Afraid to Forget your Face, de Sameh Alaa (Egypte,France, Qatar, Belgique)

Prix du public : Autour d’eux, la nuit, de Vassili Schémann (Belgique, Pologne)

Prix Arte : Novembre, de Camille de Leu (Belgique)

Prix BeTV : On my Way, de Sonam Larcin (Belgique)

Prix Dérives : Nuit debout, de Nelson Makengo (Belgique, RDC)

Prix Marion-Hänsel : Clebs, d’Halima Ouardiri (Québec, Maroc)

Prix RTBF – La Trois : Juillet 96, de Michèle Jacob (Belgique)

Prix de L’université de Namur : Novembre, de Camille de Leu (Belgique)