Laurent Vallet est reconduit à la présidence de l’INA

Il y a 6 mois
Emmanuel Macron, a nommé, mercredi 20 mai, Laurent Vallet aux fonctions de président de l’INA, pour un second mandat de quatre ans.

 

Sur proposition de Franck Riester, ministre de la Culture, le président de la République, Emmanuel Macron, a nommé, mercredi 20 mai, Laurent Vallet aux fonctions de président de l’INA, pour un second mandat de quatre ans.

 

Franck Riester a salué le bilan de Laurent Vallet à la tête de l’Institut et se félicite de sa reconduction. Nommé à la tête de l’INA en mai 2015, Laurent Vallet s’est tout d’abord attelé à renforcer l’Institut en tant que première ressource patrimoniale de contenus audiovisuels numérisés, notamment au travers de l’achèvement du plan de sauvegarde numérique lancé en 1999 et du développement des possibilités de consultation des ressources du dépôt légal.

 

Parallèlement, l’INA a poursuivi le développement de son activité de cession de droits, menant une politique d’élargissement de ses marchés ainsi que de ses offres de contenus comme de services. La notoriété de l’INA auprès du grand public s’est par ailleurs renforcée grâce à un important travail de valorisation de ses archives sur les réseaux sociaux, et à la réalisation de projets en collaboration avec les autres entreprises du secteur audiovisuel public, notamment Franceinfo, Culture Prime et Lumni.

 

L’INA a aussi lancé, en mars dernier, Madelen, sa nouvelle plate-forme de vidéo à la demande. Enfin dans le domaine de la formation et de la recherche, l’INA a continué de développer son expertise sous la présidence de Laurent Vallet.

 

Administrateur civil, diplômé de Sciences Po, HEC et l’ENA, Laurent Vallet était jusqu’à 2002 le directeur général de l’Ifcic, établissement de crédit qui facilite l’accès au crédit des entreprises culturelles. En 2013, il avait rendu un rapport sur les relations producteurs-diffuseurs.