« La suppression de la redevance risquerait de signer le début de la fin pour le service public de l’audiovisuel »

En plus de représenter une menace pour le pluralisme démocratique, le projet de supprimer ce mode de financement de l’audiovisuel public est contraire à l’esprit de l’ensemble des textes européens sur ce sujet, analyse, dans une tribune au « Monde », Pauline Trouillard, chercheuse spécialiste du droit de l’audiovisuel.

Contenu reservé aux abonnés