Jérôme Seydoux met les pieds dans le plat

Le président de Pathé, invite le cinéma français à “sortir de ses dogmes” et enterre la nouvelle chronologie des médias, qu’il juge “contre-productive”. En diffusant "Coda" dans les salles, il crispe une partie de la profession. Mais pas de quoi, pour l’heure, remettre en cause le front uni du secteur face aux plateformes. Du moins en façade.

Contenu reservé aux abonnés