Isabelle Gibbal-Hardy : « Le patrimoine n’est pas suffisamment utilisé comme un outil de conquête du jeune public »

L’Association Française des Cinémas Art et Essai (AFCAE) organisait du 23 au 25 mars ses Rencontres Patrimoine et Répertoire au Cinéma Grand Action (Paris V). L’exploitante du complexe et vice-présidente de l’association, Isabelle Gibbal-Hardy, explique en quoi le cinéma patrimonial est un vecteur important pour le retour des spectateurs en salles, notamment des plus jeunes.

Contenu reservé aux abonnés