« Mourir peut attendre » : cinq chiffres fous sur James Bond, la saga la plus rentable au monde

Au service de sa Majesté, mais aussi - et surtout - de la rentabilité. Le célébrissime James Bond fait son retour ce mercredi dans les salles obscures françaises avec le dernier opus, « Mourir peut attendre », interprété une nouvelle fois par Daniel Craig. Sa sortie, retardée de 18 mois à cause de la crise du Covid-19 , est très attendue par ses producteurs notamment, qui ont investi des sommes colossales.

Contenu reservé aux abonnés