Angoulême : 4 questions à Jack Lang

À l’occasion de l’hommage rendu par le Festival du Film Francophone au cinéma algérien, l’ancien Ministre de la Culture évoque les actions qu’il a pu mettre en place en faveur du cinéma au moment de son arrivée à la Présidence de l’Institut du Monde Arabe et se confie sur les profondes transformations de l’industrie.

Contenu reservé aux abonnés