Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Livres et Adaptations : Modern family

 

Un homme, une femme, un désir d’enfant et beaucoup de possibilités. La fiction met de plus ou plus en scène cette réalité, en multipliant les genres, de la comédie au témoignage romancé.

 

LE SYNDROME DE L’HIPPOCAMPE, Zoé Brisby (Fayard, 2020)

 

Brune a décidé de faire un bébé route seule. Elle ne veut plus de rencontres artificielles ni de rendez-vous ratés. Elle part donc au Danemark, accompagnée de sa meilleure amie Justine, militante végane, pour se rendre dans une clinique de procréation assistée. Sur place, les certitudes laissent bientôt place aux questionnements et aux doutes. Au fil de leurs rencontres avec des personnages plus attachants les uns que les autres – à commencer par leur voisin d’Airbnb, Gunnar, un Danois excentrique qui parle français avec l’accent belge- les deux amies vont effectuer un cheminement personnel pour trouver leur voie du bonheur.

 

PRÉFÈRE L’IMPAIR, Claude Habib (Viviane Hamy, 1996)

 

Florence, femme moderne à la beauté fascinante, vit avec Stéphane, psychiatre. Tous deux sont aussi proches qu’indépendants. Alors que croît le désir d’enfant chez Florence, Stéphane qui n’en a aucune envie, éprouve le besoin de se tenir à distance. Cet été-là, alors qu’elle passe ses vacances à Amalfi avec Patrick, son meilleur ami homosexuel, Florence décide de devenir mère avec la complicité de son ami, en s’injectant son sperme à l’aide d’une seringue et tombe ainsi enceinte. Au fil des mois qui vont suivre, et contre toute attente, Florence et Stéphane, en empruntant des chemins différents, vont finir par se retrouver autour de cet enfant à venir.

 

DÉLIT DE GOSSE, Isabel Ascencio (Rouergue, 2019)

 

Jeanne et Marie rêvent d’avoir un enfant ensemble. Elles pourraient profiter d’un déplacement à Barcelone pour réaliser une insémination artificielle, mais Jeanne-Élise Vaujours du Val a des principes et n’imagine pas une autre méthode que la « traditionnelle ». Un carton d’invitation va servir de déclic. Le frère de Jeanne se marie prochainement, en grandes pompes. L’occasion idéale pour entraîner un noceur dans une alcôve. Le couple va imaginer un plan de la soirée, étape par étape, et préparer les lieux. Il faut gérer la météo, les impondérables du mariage – à commencer par le taux d’alcoolémie des différents invités – et l’ego de la « victime » : le polytechnicien François-Henri. Un « X » ce serait parfait, non?

 

LA TRAJECTOIRE DES CONFETTIS, Marie-Eve Thuot (Les Herbes Rouges, 2019)

 

Un soir de novembre, Xavier s’apprête à fermer le bar quand une inconnue débarque et lui commande un verre. Au fil des mois et des visites de cette femme qui enfile les shooter en parlant philo, l’amour et le désir se réveillent chez Xavier, après quinze ans de régime strict de chasteté. Zack, son frère, vit quant à lui enfin dans un couple ouvert avec Charlie, malgré ses goûts sexuels singuliers. Leur cadet, Louis-Joseph, change pour sa part d’amoureuse tous les six mois. Il y a aussi Clara et Bastien, le couple formé d’une tante et de son neveu ; Justin, qui se retrouve père monoparental à 22 ans à l’issue d’une grossesse extra-utérine. Un roman choral qui met en scène des femmes et des hommes qui ont gagné, à la loterie de l’amour et du désir, des pulsions pour le moins dissemblables.

 

PAPA GRAINE, Audrey Hervé, Isabelle Maltese, Guillaume Chérel (Anne Carrière, 2019)

 

Anabelle et Pinky voudraient fonder une famille. Elles se mettent alors à la recherche du donneur idéal. À l’occasion d’un apéritif bien arrosé, elles se confient sans retenue à Jérôme, un ami hétéro, père de famille qui propose spontanément son aide. Bingo ! Le lendemain, dégrisé, il hésite, se renseigne, et finalement accepte de leur donner une de ses précieuses petites graines… et ça marche ! Commence alors le cycle habituel de ce genre d’heureux événement : grossesse, naissance, vie en rose puis en « blues », car tout n’est pas si simple entre un couple de lesbiennes en osmose et ce géniteur devenu envahissant. Un récit à trois voix, sincère, pudique, mais pas trop, où l’on rigole des mésaventures de ce trio improbable.

 

Share Button