Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Livres et adaptations : le père, ce héros


Quelques beaux romans et bandes dessinées qui mettent en scène des hommes ordinaires – maladroits, fatigués, dépassés – qui se révèlent et se muent en personnages extraordinaires, quand il en va de la vie de leur enfant.

 

AU NOM DU FILS, Serge Perrotin et Clément Belin (Futuropolis, 2011)

 

Michel Garandeau, ouvrier sur un chantier naval, apprend que son fils Etienne, 23 ans, a été enlevé en Colombie, par les FARC. Un coup de fil du ministère des affaires étrangères confirme ses craintes : ils ne lui diront pas grand-chose de plus que ce qu’en disent les médias. En outre, il n’a aucune confiance dans ces autorités-là, qu’il estime incompétentes, pour tirer son fils des griffes de la junte. Il décide donc d’aller le chercher lui-même. Il ne sait ni où, ni comment, surtout qu’il n’a jamais voyagé et qu’il ne parle pas un mot d’espagnol, mais il faut qu’il y aille, en dépit des contestations de sa femme. Bande dessinée en 2 tomes.

 

LE CHIEN DE SCHRÖDINGER, Martin Dumont (Delcourt littérature, 2018)

 

Le monde de Jean, c’est Pierre, le fils qu’il a élevé seul. Depuis presque vingt ans, il maraude chaque nuit à bord de son taxi, pour ne pas perdre une miette de son fils. Mais depuis quelque temps, Pierre est fatigué. Trop fatigué. Il a beau passer son temps à le regarder, Jean n’a pas vu les signes avant-coureurs de la maladie. Alors de l’imagination, il va lui en falloir pour être à la hauteur, et inventer la vie que son fils n’aura pas le temps de vivre. Quand la vérité s’embrouille, il faut parfois choisir sa réalité. « Un premier roman impressionnant de maîtrise et d’émotion qui interroge sur les choix devant lesquels la vie nous place, sur les vérités impossibles à connaître, qui nous blessent, et sur les mensonges qui, parfois, aident à vivre. »

 

CIRQUE MORT, Gilles Sebhan (Le Rouergue, 2018)

 

Dapper est un lieutenant de police affligé par la disparition de son enfant. Un jeudi, Théo neuf ans, n’est pas rentré de l’école. Dans cette ville du nord aux hivers mornes et froids, les choses avaient commencé à se dérégler un an auparavant. Un matin, les enfants qui se rendaient à l’école, avaient découvert sur leur chemin les animaux du cirque local dépecés sur la neige qui recouvrait la place. Théo avait un peu changé depuis… puis un jour il s’est volatilisé. Ainsi que deux autres enfants. Aujourd’hui une lettre anonyme laisse entendre à Dapper que son fils est vivant et que les deux évènements seraient liés.

 

LA JAMBE GAUCHE DE JOE STRUMMER, Caryl Férey (Gallimard, 2007)

 

Rien ne va plus pour le vieux flic Mc Cash. Depuis que son médecin lui a dit qu’il risquait de perdre la vue totalement par manque de soin, ce borgne Irlandais, la cinquantaine bien tassée, commence à en avoir ras le bol. Atterri à Brest, sans femme ni amis, il n’a d’autre « loisir » que son boulot, et encore. Alors il a décidé de déposer son arme et sa plaque et de tirer sa révérence une bonne fois pour toutes. Au dernier moment, il est coupé dans son élan par le facteur, qui lui remet une lettre, inattendue : Carole, une ancienne conquête, lui apprend qu’elle est très malade, elle va bientôt mourir… et qu’elle a une fille de lui, Alice. Trimballée dans des familles d’accueil, elle lui demande de veiller sur elle. Mc Cash a beau se dire qu’il s’en balance, c’est plus fort que lui: il part à la rencontre de cette gamine.

 

SAM, Christophe Ghislain (Albin Michel, 2019)

 

Depuis que Sam est partie, Jerry noie son malheur dans l’alcool et peine à s’occuper de leur fils, Tobias. Un jour, il décide de tout plaquer et d’aller la chercher. Elle lui a dit qu’elle était à « Slutten av Verden », en Norvège. Autrement dit le bout du monde. Pour y arriver ils seront contraints de traverser des paysages qui rivalisent de beautés et de dangers : la toundra, les plaines enneigées, les forêts denses, les rivières verglacées et les torrents emportant tout sur leur passage. En chemin ils rencontreront kyrielle de personnages hauts en couleur, abîmés par la vie, exilés dans ces paysages désolés. Au cours de ce voyage initiatique, Jerry se transformera et comprendra peu à peu ce qu’est véritablement la paternité.

 

LE SOLEIL DANS LE SANG, David Doma (Fleur Sauvage, 2018)

 

Marvin Williams, boxeur noir américain, ne supporte plus le silence de sa fille Betty, prodigieuse danseuse classique qui refuse tout contact avec lui depuis plusieurs années. Dévoré par l’envie de la revoir, il attend son ex-femme à la sortie de son lieu de travail pour lui arracher l’adresse de leur fille. Aussitôt qu’elle l’aperçoit, son épouse grimpe dans sa voiture et prend la fuite. Il la poursuit jusqu’au moment où elle perd le contrôle de son véhicule et sort de la route. Cet accident lui vaut le mépris de ses pairs. Pourtant, le besoin de retrouver l’amour de Betty devient plus fort que jamais, l’empêchant de remonter sur un ring…

 

Share Button