Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Livres et Adaptations : La Rentrée de la Bédé

 

Cette semaine, pour clore notre panorama absolument non exhaustif de la Rentrée littéraire, voici un petit aperçu de ce qui arrive dans les bacs des libraires ces jours-ci.

 

PRÉFÉRENCE SYSTÈME de Ugo Bienvenu (Denoël, 2019)

 

En 2120, le data est devenu si volumineux qu’il faut effacer des données. Toute archive frappée d’un visa d’élimination doit être supprimée. Yves, archiviste humaniste du Bureau des Essentiels, ne peut s’y résoudre. Il sauvegarde ainsi illégalement certaines données, plus poétiques que politiques, et les stocke dans la mémoire de Mikki, son robot domestique. Ce dernier, bot hermaphrodite, est aussi porteur de l’enfant d’Yves et son épouse. Finalement démasqués par les autorités, tous trois doivent s’enfuir. Le couple meurt dans un accident de voiture. Mikki, qui a survécu, accouche alors d’une petite fille… Un feuilleton de SF, dans un style réaliste glaçant

 

 

LE RESTE DU MONDE de Jean-Christophe Chauzy (Casterman, 2019)

 

Dernière soirée de vacances pour Marie, qui a du mal à faire face à sa nouvelle situation de mère célibataire. Quand un orage de montagne d’une violence inouïe éclate, suivi de secousses sismiques, celle qui se croyait anéantie, va comprendre ce qu’est la vraie dévastation. Destruction en chaîne, fin des communications, des blessés et des morts partout et des secours qui n’arrivent pas. S’engage alors une lutte pour la survie, où pour protéger les siens et continuer à avancer coûte que coûte il faut réapprendre l’instinct, tout en évitant de sombrer dans la sauvagerie.
Série en quatre tomes. Le dernier paraîtra en octobre.

 

 

L’HUMAIN de Diego Agrimbau et Lucas Varela (Dargaud, 2019)

 

L’histoire débute sur Terre, dans 500.000 ans. Alpha est un psycho-bot, à savoir un robot psychologue d’aspect féminin. Elle est responsable de la santé mentale de Robert, un biologiste généticien qui a été renvoyé dans l’ère humaine pour relancer la civilisation disparue depuis des milliers d’années. Sur place et une fois réveillé, Robert ne pense qu’à l’arrivée de June, sa femme, avec qui il doit commencer la repopulation humaine. Mais il découvre, anéanti, qu’elle est arrivée cent ans avant lui. Alpha devra agir pour que Robert ne devienne pas fou et remplisse sa mission d’origine. « Un récit exotique et intelligent dans une vision pessimiste du mythe de Robinson Crusoé ».

 

 

MES ANNÉES HÉTÉRO de Hugues Barthe (Delcourt, 2019)

 

Rémi a 14 ans quand il connaît ses premières expériences avec un garçon. Mais nous sommes dans la France des années 60, l’homosexualité est illégale, et Rémi tient à fonder une famille. Le chemin va être long… Après des années de mariage, deux enfants, une séparation et une nouvelle compagne, la dépénalisation de l’homosexualité survient en 82. Rémi décide enfin de vivre en couple avec Pascal et de faire son coming-out. En mai 2013, c’est ensemble qu’ils célèbrent la loi sur le mariage pour tous qui vient d’être promulguée. Une biographie fictive basée sur des témoignages de gays ayant vécu l' »avant ».

 

 

NATHANAËLLE de Charles Berberian et Fred Beltran (Glénat, 2019)

 

Dans le futur, l’humanité est divisée en deux catégories. Sous terre résident les survivants d’une prétendue apocalypse nucléaire qui aurait tout éradiqué sur la planète. À la surface vivent les membres d’une élite privilégiée et décadente. Les deux communautés s’ignorent, dans un mensonge entretenu par les gouvernants. C’est dans ce monde que fait un jour irruption Nathanaëlle. Petite bonne femme venue d’ »en bas », elle va faire dérailler la machine lorsqu’elle découvrira que sur le dos des siens s’est développée toute une société qui s’ébat dans l’opulence. Une fresque de SF métaphorique et somptueuse, avec la touche de grotesque de Berberian.

 

 

Share Button