Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Livres et Adaptations : Angoulême 2020

 

 

La semaine dernière a été dévoilée la liste des 43 titres qui seront en compétition au Festival International de la bande dessinée, du 30 janvier au 2 février prochains. Parmi les albums, plusieurs sont dotés d’un beau potentiel audiovisuel. Focus sur cinq d’entre eux.

 

 

ALGUES VERTES, L’histoire interdite, Inès Léraud & Pierre Van Hove (Delcourt, 2019)

 

 

Tout le monde a un jour entendu parler des algues vertes. A la télé, à la radio, dans les journaux, par le bouche-à-oreille ou sur les plages de Bretagne. Car c’est là que la mer les renvoie depuis 1971, date officielle de la première marée verte. Là encore où au moins trois hommes et quarante animaux sont morts depuis la fin des années 80. Un scandale sanitaire et environnemental que beaucoup veulent taire. Pour comprendre, la journaliste Inès Léraud et l’illustrateur Pierre Van Hove lui consacrent cette bande dessinée-enquête sans précédent, faisant intervenir lanceurs d’alerte, scientifiques, agriculteurs et politiques.

 

 

SAISON DES ROSES, Chloé Wary (Flblb, 2019)

 

 

Les Roses de Rosigny, c’est le nom de la section féminine du club de foot de Rosigny-sur-Seine, une équipe soudée qui se défend plutôt bien sur le terrain. Barbara, la capitaine, passe le bac cette année, comme ses coéquipières, qui sont sa deuxième famille. Elle a le caractère bien trempé et une grande complicité avec l’entraîneur, Esteban, qui croit dans l’avenir de cette belle équipe. Pourtant, quand les subventions sont drastiquement réduites, la directrice du club retire les filles du championnat, afin de tout miser sur l’équipe masculine. Barbara, d’abord abasourdie par cette injustice, va motiver ses coéquipières pour faire connaître leur club, chercher des sponsors et surtout jouer cette décision sur un match : les Roses de Rosigny contre l’équipe masculine.

 

 

LE DERNIER ATLAS, Hervé Tanquerelle, Fabien Vehlmann et Gwen de Bonneval (Dupuis, 2019)

 

 

Ismaël, lieutenant dans un gang criminel, s’est vu ordonner par son patron de trouver une pile nucléaire. Pour cela il va devoir remettre en marche et voler le dernier « Atlas », un de ces immenses robots français qui géraient des constructions titanesques jusqu’au milieu des années 70, mais qui, suite à un grave incident durant la guerre d’Algérie, ont tous été démantelés… à l’exception du George Sand. Au même moment, à des milliers de kilomètres de là, Françoise Halfort, ex-reporter de guerre, constate des phénomènes écologiques sans précédent : les oiseaux se regroupent, des ailes de papillons sont ornées de signes bizarres… 1er album d’un triptyque au croisement du polar, de la science-fiction et du drame politico-historique.

 

 

L’ÉTÉ DERNIER, Paolo Cattaneo (Misma, 2019)

 

 

Été 1997. Alessandro, Daniele, Benny, Christian et Titti, cinq adolescents de 15 ans, tuent l’ennui des longues journées caniculaires en zonant dans les bois. Au cours d’une de leurs expéditions, ils découvrent la carcasse d’un poids lourd tombé du viaduc. En s’approchant de plus près, ils s’aperçoivent que le camion renversé abrite un camp de fortune. Sous l’amas de tôles en acier : un matelas, des cannettes de bières vides, une casserole sale sur un réchaud… et un vieux chien aveugle attaché à une corde qui monte la garde. Qui peut bien vivre ici ? Est-ce le chauffeur du camion ? Comment a-t-il survécu à une telle chute ? Les cinq amis vont faire de ce mystère leur grande aventure de l’été.

 

 

LES CONTES DE LA PIEUVRE #2 – Un destin de Trouveur, Gess (Delcourt, 2019)

 

 

Une saga fantastique dans le Paris de la Belle Epoque, où certains êtres possèdent des dons hors du commun. La Pieuvre, organisation criminelle, sévit en secret. Dans ce second tome, Émile Farges, alias Trouveur, jouit de l’un de ces dons. S’il cherche une personne, il n’a qu’à lancer un caillou sur un plan et la petite pierre lui indiquera où elle se trouve. Lorsque la fille et l’épouse de l’un des caïds de La Pieuvre sont enlevées, c’est tout naturellement qu’il se tourne vers le radiesthésiste. Pour le convaincre d’obtempérer, il prend en otage son enfant, Claire, et compagne, Léonie. Malheureusement le mafieux a mal choisi ses victimes : douées elles aussi de facultés particulières, par ailleurs féministes et anarchistes, elles ont pour habitude de se servir de leurs habiletés pour venger leurs consœurs, victimes des hommes.

 

 

Share Button