Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Le Figra dévoile la programmation de sa 27ᵉ édition

 

La 27ᵉ édition du Festival international du grand reportage d’actualité et du documentaire de société (Figra-Les Ecrans de la réalité) se tiendra du 11 au 14 mars au Palais des congrès du Touquet-Paris-Plage (Pas-de-Calais). La manifestation revient donc dans sa ville d’origine, après avoir été accueillie les deux dernières années à Saint-Omer (Pas-de-Calais), le Palais des congrès du Touquet ayant été en travaux.

 

Toutes sections confondues, le festival projettera 75 films, principalement diffusés à la télévision en 2019 et venant majoritairement de France et du reste de l’Europe. Quelques inédits seront proposés. En tout, pour cette édition 2020, le comité de sélection a reçu plus de 310 films. Ces œuvres s’attaquent toutes à des sujets majeurs comme les guerres, les crises sociales, la situation des migrants et des femmes, les problématiques environnementales, etc.

 

« Tous surveillés : 7 milliards de suspects » en avant-première

 

Pour rappel, le Figra a quatre sections compétitives : compétition internationale – films de plus de 40 minutes ; compétition internationale – films de moins de 40 minutes ; Terre(s) d’Histoire, qui est consacrée aux films historiques à base d’archives ; et Autrement Vu, qui montre des œuvres « posant sur la société un autre regard plus personnel, plus intime« . En parallèle, plusieurs sections viennent composer la partie hors compétition (Les « Docs en régions », etc.) et des avant-premières seront au menu, notamment celle de l’unitaire Tous surveillés : 7 milliards de suspects , de Sylvain Louvet et Ludo G. (90’), produit par Capa Presse pour Arte France.

 

Le débat de la Scam portera sur la profession de journaliste

 

L’une des particularités du Figra a toujours été de favoriser les rencontres entre le public et les auteurs. « Plus de 85% des réalisateurs des films sélectionnés seront présents pour échanger avec les spectateurs« , se félicite Georges Marque-Bouaret, créateur et délégué général du Figra. Outre les projections, plusieurs temps forts sont prévus. Parmi ceux-ci, il y aura la traditionnelle session Coup de pouce au cours de laquelle six projets, présélectionnés par le Figra, seront présentés par leur(s) réalisateur(s) – qui ont tous déjà un film à leur actif – devant un jury présidé par Olivier Montels, directeur adjoint au directeur général délégué aux antennes et aux programmes de France Télévisions, ainsi que devant un public de professionnels, notamment des producteurs.

 

A l’issue de cette session, qui se tiendra le 13 mars à 14 heures en salle Adenauer, un des six projets recevra le Prix Coup de pouce Figra 2020. Autre temps fort attendu : le grand débat de la Société civile des auteurs multimédia (Scam), qui se déroulera le 14 mars à partir de 11 h 15 à l’auditorium. Il aura pour thème « Les journalistes sont-ils détestables ? ». Le panel sera modéré par Alain Le Gouguec, journaliste et membre de la commission des journalistes de la Scam.

 

Quand le documentaire prend la forme du théâtre

 

La manifestation sera émaillée d’autres événements : une exposition photo, Planète Océan, de Yann Arthus-Bertrand et Brian Skerry, sera dévoilée, tandis que sera jouée la pièce le Projet Poutine, d’Hugues Leforestier, qualifiée par le Figra de « théâtre documentaire« . Le Festival accueillera aussi le public des scolaires lors des projections et lui proposera des activités autour du journalisme. Enfin, il est à noter que le Figra mettra à disposition une vidéothèque, en salle Adenauer, qui permettrade (re)visionner les films retenus en sélection officielle.

 

Share Button