Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Le Festival de Mons s’ouvre avec « la Bonne Epouse »

 

La 35ᵉ édition du Festival international du film de Mons s’ouvre ce vendredi 6 mars en Belgique par la projection du nouveau long métrage de Martin Provost la Bonne Epouse, coproduit par Les Films du Kiosque (France) et Umedia (Belgique), en prélude à sa sortie belge le 11 mars (Imagine Films Distribution).

 

Relancé en 2019 par une nouvelle équipe et une nouvelle dynamique, le Festival de Mons affiche à son menu 82 films dont 66 longs métrages, 39 premières belges et 16 courts métrages, en provenance de 32 pays. Dix films sont en compétition officielle devant un jury composé de l’acteur Richard Anconina, du réalisateur belge Philippe Van Leeuw, de la productrice suisse Elena Tatti (Box Productions), ainsi que des acteurs et actrices Jacky Ido, Anne Girouard, Finnegan Oldfield et India Hair.

 

Parmi les films français présentés en première figurent notamment Merveilles à Montfermeil, de Jeanne Balibar, Enorme, de Sophie Letourneur, les Apparences, de Marc Fitoussi, l’Etat sauvage, de David Perrault, et Voir le jour, de Marion Laine. La sélection comporte également deux longs métrages belges inédits, Jumbo, de Zoé Wittock qui fera la clôture du Festival le 13 mars, et Tantas Almas, de Nicolas Rincon Gille. Un hommage sera rendu au travail de coproduction de Jean-Pierre et Luc Dardenne et Delphine Tomson au sein des Films du Fleuve via des films comme le Couperet, de Costa-Gavras, De rouille et d’os, de Jacques Audiard, ou la Part des anges, de Ken Loach. Fêté à l’occasion de ses 20 ans, le fonds Wallimage présentera ses nouvelles mesures en matière d’écotournage ainsi que le concept du réseau Greenfilm.

 

La compétition internationale

A Girl form Mogadishu, de Mary McGuckian (Irlande, Belgique, Maroc)

L’Angle mort, de Patrick-Mario Bernard et Pierre Trividic (France)

Felicita, de Bruno Merle (France)

Jouliks, de Mariloup Wolfe (Québec)

Lingua franca, d’Isabel Sandoval (Etats-Unis, Philippines)

Nocturnal, de Nathalie Biancheri (Grande-Bretagne)

Oray, de Mehmet Akif Büyükatalay (Allemagne)

Sole, de Carlo Sironi (Italie, Pologne)

The August Virgin, de Jonás Trueba (Espagne)

VS, de Ed Lilly (Grande-Bretagne)

Share Button