Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Le Festival de Cannes cherche toujours la forme de sa 73ᵉ édition

 

Après la déclaration du président de la République, lundi 13 avril, les organisateurs du Festival international du film de Cannes ont convenu que le report envisagé à fin juin-début juillet de la 73ᵉ édition n’est plus possible.

 

« Il apparaît désormais difficile de penser que le Festival de Cannes puisse être organisé cette année sous sa forme initiale« , est-il précisé. Néanmoins, de nombreuses consultations dans le milieu professionnel en France et à l’étranger ont été engagées dès lundi soir. Il en ressort que le Festival de Cannes est « un instrument essentiel de soutien à l’industrie cinématographique » et qu’il doit être étudier l’ensemble des éventualités permettant d’accompagner l’année cinéma en faisant exister les films de Cannes 2020 « d’une manière ou d’une autre« .

 

« Quand la crise sanitaire, dont la résolution reste la priorité de tous, sera passée, il faudra redire et démontrer l’importance et la place que le cinéma, ses œuvres, ses artistes, ses professionnels et ses salles et leurs publics occupent dans nos vies, énoncent les organisateurs de Cannes. C’est à cela que le Festival de Cannes, son Marché du film et les sections parallèles – Semaine de la critique, Quinzaine des réalisateurs, Acid – entendent contribuer. Nous nous y engageons et remercions tous ceux qui sont à nos côtés, les responsables publics (mairie de Cannes, ministère de la Culture, CNC), les professionnels ainsi que nos partenaires« .

 

Alors que de nombreuses incertitudes règnent encore sur la situation sanitaire internationale, les organisateurs du festival espèrent être en mesure de communiquer rapidement sur les formes que pourrait prendre ce Cannes 2020.

 

Les sections parallèles cannoises n’auront pas lieu

 

Dans un communiqué conjoint, les équipes de la Quinzaine des réalisateurs, la Semaine de la critique et l’Acid ont annoncé l’annulation des trois sélections parallèles du Festival de Cannes. Cette décision intervient deux jours après l’interdiction du gouvernement de tenir des événements publics avant la mi-juillet. Le report envisagé fin juin – début juillet n’est donc plus possible.

 

“La crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés ne nous permet pas de prévoir concrètement la suite des événements, ont déclaré les organisateurs. Afin de soutenir l’ensemble du secteur cinématographique très affecté par la situation présente, chaque section, en concertation avec le Festival de Cannes, étudie cependant la meilleure façon de continuer à accompagner les films proposés à leur édition 2020.”

 

Share Button