Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Congrès des Exploitants 2019 : Dominique Boutonnat dévoile “La Géographie du cinéma”

 

Pour sa première prise de parole depuis son entrée en fonction, le président du CNC a dépeint une exploitation en bonne santé, en mettant l’accent sur la diversité.

 

Bonne nouvelle : le cinéma français se porte bien, loin devant ses confrères européens. En présentant la semaine dernière l’étude annuelle du CNC, La Géographie du cinéma, Dominique Boutonnat a levé le voile sur une réalité rassurante sur l’état de santé du cinéma.

 

Et pour commencer, le cinéma demeure l’activité culturelle préférée des Français. En 2018, deux tiers ont fréquenté une salle au moins une fois dans l’année. Avec une moyenne annuelle de 3,1 entrées en salle par habitant, les Français sont les spectateurs les plus assidus d’Europe, alors que cette moyenne est de 2,6 au Royaume- Uni et de 2,2 en Espagne.

 

Les jeunes de 15 à 19 ans et de 20 à 24 ans font partie des plus importants consommateurs de cinéma, 80 % des moins de 25 ans s’y rendant au moins une fois par an.

 

La fréquentation des salles demeure élevée depuis six ans, puisqu’elle reste au-dessus des 200 millions d’entrées, un seuil qui devrait une nouvelle fois être franchi fin 2019.

 

Dominique Boutonnat, arrivé cet été à la tête du CNC dans un climat de défiance – son rapport sur la production et sa proximité avec le président de la République ont été fustigés par de nombreuses organisations professionnelles – a voulu rassurer en affirmant que “l’accès à la diversité du cinéma participe de notre art de vivre à la française.” Et d’ajouter : “Afin de conserver et de développer cette force, la dynamique d’innovation mise en oeuvre par les exploitants et les pouvoirs publics doit s’intensifier pour s’adapter aux nouvelles pratiques ainsi qu’aux évolutions du secteur.”

 

L’Hexagone dispose du premier parc cinématographique en Europe avec plus de 2 000 cinémas et 6 000 écrans, loin devant l’Allemagne et ses 4 849 écrans, ou les 4 340 écrans du Royaume-Uni. La moitié des cinémas sont situés dans des communes comptant moins de 10 000 habitants, ce qui fait qu’un Français sur deux dispose d’un cinéma dans sa commune.

 

Pour la couverture du parc des salles art et essai, Dominique Boutonnat souligne qu’“une salle sur deux se trouve dans une commune de moins de 10 000 habitants (…) Ce maillage offre ainsi une réponse de qualité à l’appétit culturel des spectateurs, dans tous les territoires.”

 

Face à la demande, les salles et les exploitants s’adaptent également aux nouvelles technologies et aux évolutions techniques. L’étude met ainsi en avant le fait que 66 établissements en France disposent désormais d’au moins une salle premium dotée de la technologie 4DX, d’un écran IMAX/laser, d’un écran Screen X. Cela a représenté en 2018 plus de 86 000 séances, soit près de 3,2 millions d’entrées.

 

Plus de 20 % des spectateurs ont ainsi déjà assisté à une projection dans ces salles spécifiques au cours des 12 derniers mois. 18 % des spectateurs – plus d’un tiers chez les jeunes de 15 à 24 ans – consultent aujourd’hui les réseaux sociaux pour planifier leurs sorties au cinéma.

 

Pour aider les exploitants, et notamment les indépendants, à faire face à l’évolution des habitudes de consommation des spectateurs, le CNC a mis en place en mars 2019 le Tour de France digital, qui les forme à l’utilisation des outils numériques afin de dynamiser la fréquentation de leur salle ainsi que d’élargir et de fidéliser leur public.

 

 

Pierre Sévin-Allouet et Rodolphe Casso

 

Share Button