Mot de passe oublié
Cancel

Rss

Cannes 2019 : le cinéma français bien représenté au palmarès

 

Le jury de la compétition officielle, présidé par Alejandro Gonzalez Inarritu, a dévoilé son palmarès au cours de la cérémonie de clôture du 72ème Festival de Cannes, diffusée en clair et en direct sur Canal+ depuis le Grand Théâtre Lumière.

 

Un palmarès où l’on observe notamment le succès du cinéma français. En effet, sur les neuf films de la compétition officielle à être récompensés, cinq s’avèrent être des productions ou coproductions françaises. Sans oublier la Palme du court métrage et la Caméra d’Or, attribués respectivement à des films franco-grec et franco-belge.

 

Voici le palmarès détaillé et en intégralité :

 

Palme d’Or : Parasite, de Bong Joon-Ho (Les Bookmakers – The Jokers)

 

Grand Prix : Atlantique, de Mati Diop (Ad Vitam)

 

Prix du Jury : Les Misérables, de Ladj Ly (Le Pacte) ex-aequo avec Bacurau, de Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (SBS Distribution)

 

Prix de la mise en scène : Le jeune Ahmed, de Jean-Pierre et Luc Dardenne (Diaphana)

 

Prix d’interprétation féminine : Emily Beecham dans Little Joe, de Jessica Hausner (Bac Films)

 

Prix d’interprétation masculine : Antonio Banderas dans Douleur et Gloire, de Pedro Almodovar (Pathé)

 

Prix du Scénario : Portrait de la jeune fille en feu, de Céline Sciamma (Pyramide Films)

 

Une mention spéciale a aussi été attribuée au film d’Elia Suleiman, It mus be heaven (Le Pacte).

 

Le jury de la Cinéfondation et des courts métrages, présidé par la réalisatrice française Claire Denis, a remis la Palme d’Or du court métrage à un film franco-grec : La distance entre le ciel et nous, de Vasilis Kekatos. Une mention spéciale a également été décernée à Monstro Dios, d’Agustina San Martin.

 

Enfin, Rithy Panh et son jury ont attribué le prix de la Caméra d’Or à un premier long métrage franco-belge présenté à la Semaine de la Critique : Nuestras Madres, de César Diaz (Pyramide Films).

 

Share Button