Les Français délaissent les sorties culturelles depuis la crise sanitaire

Il y a 1 mois
Pour le ministère de la Culture, son enquête confortent la stratégie du gouvernement pour soutenir le secteur culturel de manière forte et dans la durée.
Harris Interactive ministère Culture

La ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a fait réaliser une enquête d’opinion pour mieux comprendre l’impact de la crise sanitaire sur les pratiques culturelles des Français quelques mois après la réouverture des lieux culturels. L’étude fait un bilan à l’été 2021 et ne prend pas en compte les intentions ni les pratiques des Français à partir de septembre. Menée par Harris Interactive et le département des Etudes de la prospective et des statistiques du ministère de la Culture, les résultats de cette enquête ont été dévoilés mercredi 27 octobre.

Les résultats de l’enquête confortent la stratégie du gouvernement pour soutenir le secteur culturel de manière forte et dans la durée : accompagner la sortie de crise, car la réouverture reste fragile ; et préparer l’avenir, pour faire face aux mutations en cours.

Plus de la moitié des sondés préfèrent éviter les lieux très fréquentés

Le premier enseignement de cette enquête, c’est l’attachement des Français aux sorties culturelles : quatre Français sur 10 déclarent avoir repris leurs habitudes de sortie dès que les lieux culturels ont rouvert, et 28% indiquent être sortis cet été plus souvent qu’avant la crise pour rattraper les occasions perdues lorsque les lieux étaient fermés. Toutefois, la perception du risque sanitaire reste très forte, au détriment de la fréquentation culturelle : 54% des personnes interrogées disent avoir craint les lieux très fréquentés à cause du risque d’attraper le virus du Coivid‑19 et/ou de le transmettre (20% oui tout à fait, 34% oui, plutôt).

L’impact du passe sanitaire sur la fréquentation des lieux de culture est également confirmé pour 25% des répondants. Parmi les sondés,14% ont répondu « oui tout à fait » et 11% « oui plutôt » à la question « Vous n’avez pas de passe sanitaire et vous ne voulez pas faire un test antigénique avant d’aller au cinéma/au théâtre/au musée…« .

L’usage du numérique pour accéder à la culture va augmenter

Concernant la fréquentation d’ici la fin de l’année, l’étude fait apparaître des intentions relativement modérées : 30% des répondants estiment que leurs sorties vont diminuer dans les mois à venir. La raison principale demeure en lien avec la situation sanitaire, 52% des répondants indiquent ainsi qu’ils sortiront « moins souvent qu’avant la pandémie« . A noter que 11% des répondants déclarent qu’ils iront dans les lieux culturels moins souvent qu’avant lorsque la pandémie sera finie, « ce qui peut sembler à la fois inquiétant et très minoritaire » selon le ministère de la Culture.

L’enquête suggère par ailleurs le recours croissant aux moyens numériques pour accéder à la Culture : 46% des personnes interrogées ont pris l’habitude nouvelle d’utiliser des moyens numériques pour accéder aux œuvres ; et 24% des 52% des répondants qui indiquent qu’ils sortiront « moins » d’ici la fin de l’année, mentionnent leur préférence pour les moyens numériques, et en particulier les moins de 35 ans (32%). Enfin, parmi ceux dont les intentions de fréquentation post-pandémie sont à la baisse (11% des répondants), le tiers des 18 à 24 ans déclarent que d’autres activités de loisir ont remplacé les sorties culturelles (contre 20% tous âges confondus).

« Le soutien de l’Etat a été adapté » selon le ministère

Bien qu’il soit prématuré de tirer des conclusions définitives de cette enquête, le ministère de la Culture va continuer de suivre de très près ces évolutions et les tendances qui s’en dégagent, afin de déterminer ce qui est strictement conjoncturel et ce qui révèle d’évolutions structurelles des pratiques culturelles des Français. « Il ressort néanmoins en creux de cette analyse que le soutien de l’Etat a été adapté, notamment à l’égard des secteurs fragilisés, et où les perspectives de reprise de la fréquentation demeurent fragiles« , constate le ministère. L’enquête démontre en tout état de cause la nécessité, au-delà de la gestion de la crise, de préparer l’avenir des secteurs culturels, notamment en soutenant l’investissement dans la programmation, les équipements artistiques et la présence numérique, à travers notamment la stratégie en faveur des industries culturelles et créatives ou dans le cadre de France 2030.

L’enquête conduite par Harris Interactive et le département des Etudes de la prospective et des statistiques du ministère de la Culture interrogeait les individus sur leurs habitudes de sortie d’avant-crise « au cours d’une année normale« , leurs pratiques à l’été après la mise en place du passe sanitaire, et les freins rencontrés pour la fréquentation des lieux culturels, à l’été comme à plus long terme. Elle a été réalisée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 3.025 personnes âgées de 18 ans et plus, du 31 août au 3 septembre 2021. Le rapport Les Français et les sorties culturelles post-crise est disponible en ligne (24 pages, format PDF).